SERVICE DIOCÉSAIN "PASTORALE, SECTES ET NOUVELLES CROYANCES"

9 bis, boulevard Voltaire - 21000 DIJON

 

"PASTORALE, SECTES ET NOUVELLES CROYANCES"

N° 2

Les Témoins de Jéhovah

ISSN 0990-0500

 

 

LES TEMOINS DE JEHOVAH

Le numéro 2 de "Pastorale et Sectes en Côte d'Or" est entièrement consacré aux Témoins de Jéhovah. Ce groupe présent dans les villes du département, sillonne également toute la campagne. Vous avez déjà reçu la visite des Témoins à votre domicile ou retrouvé des tracts et brochure dans votre boîte aux lettres. De toute façon, ils repasseront vous voir régulièrement.

Dans un moment de désarroi, dans un temps assoiffé de "certitudes" et de "balises", il est facile pour certains d'accueillir le discours tenu par ces proclamateurs.

Pourquoi un numéro entier à leur sujet ?

Tout d'abord, parce que les Témoins, les plus nombreux dans notre paysage, se présentent en tant que chrétiens. Or, ils ne le sont pas ! Nous verrons pourquoi.

Ensuite, parce qu'une fois prise dans l'engrenage de leurs visites, ils séparent peu à peu la personne de son milieu habituel, de ses amis, voire de son conjoint. Le groupe se referme sur elle, absorbant désormais tout son temps et toute son énergie. L'endoctrinement à ce moment-là est aisé. Et les drames sont possibles : divorces, refus d'une transfusion sanguine salutaire, etc...

A nous donc d'être attentifs à nos voisins, à nos connaissances en difficulté et plus vulnérables, donc recrues en puissance.

Soeur Chantal-Marie

 

"Deux jours pour construire une salle du Royaume ! C'était le pari engagé par les Témoins de Jéhovah de Rémering, près de Puttelange aux Lacs (57). Pari tenu... 500 Témoins, dont quelques dizaines de techniciens du bâtiment, ont édifié l'ensemble les 20 et 21 juin 1987, et la première réunion a pu être tenue dès la soirée. Le local comprend une salle pour 185 personnes, une annexe, une bibliothèque, un vestiaire, des toilettes, une nursery. Le coût était estimé à 700 000 FF, avancés uniquement par les Témoins. Des réalisations semblables ont vu le jour à Belfort, Strasbourg, Sarrebourg, Bourbonnes-les-Bains et dans le Jura, entre autres." Cet extrait du "Républicain Lorrain" nous laisse entrevoir la recrudescence de l'activité des Témoins de Jéhovah parmi nous. Aussi est-il important de bien connaître ce qu'ils représentent.

 

 

I - HISTORIQUE

 

A) Origine :

Les Etats-Unis se présentent au XIXème siècle comme un véritable bouillon de culture en ce qui concerne les sectes. Après avoir conquis leur indépendance, ils apparurent comme une terre de liberté et d'espoir aux aventuriers et aux dissidents de toutes sortes qui y cherchèrent refuge. Entre 1820 et 1860, la population passa de 9 à 31 millions d'habitants.

Dans les conditions instables d'un pays neuf, inorganisé, connaissant un brassage de peuples sans précédent, les Eglises "établies" ne faisaient pas le poids. La Bible était lue et interprétée par des gens sans culture théologique. Or la Bible, surtout dans les prophéties de l'Ancien Testament et dans l'Apocalypse, était pleine de promesses pour le peuple choisi.

Les nouveaux américains étaient très patriotes. Il ne faisait aucun doute pour eux que le salut leur serait donné dans cette nouvelle Terre Promise. Vers 1820, Joseph Smith, doit il a été parlé dans le premier numéro de "Pastorale et Sectes", affirmait avoir reçu les plaques d'or où était inscrit le livre de Mormon qui faisait de l'Amérique le Nouvel Israël, le centre de la nouvelle Eglise, de la future Jérusalem. En 1831, Miller lance le mouvement adventiste. Vivant la transition de la civilisation agricole à la révolution industrielle, beaucoup d'anglo-saxons du début du XIXème siècle, avaient l'impression de vivre la fin d'un monde... la fin du monde. Certains se mirent même à en rechercher la date précise dans la Bible. Des Adventistes fixèrent le retour du Christ au 22 octobre 1844. Cette date étant passée, certains virent dans ce retard, une punition pour le non-respect du repos du 7ème jour, le sabbat. Ils déclarèrent également que le 22 octobre 1844, le Christ, officiant jusque-là seulement dans le "lieu saint", était entré dans le "sanctuaire" pour le purifier. Ainsi naissait l'Eglise des Adventistes du 7ème jour.

 

La naissance des Témoins de Jéhovah :

Elle a un nom : Charles-Taze RUSSEL (1852-1916).

En 1870, c'était un jeune homme de 18 ans, élevé dans l'Eglise presbytérienne, d'une famille d'origine écossaise et irlandaise. Sa mère est morte alors qu'il avait 9 ans. Son père est un riche marchand de tissus, qui l'initia tout jeune aux affaires. Tourmenté dans sa foi par les questions concernant l'enfer, l'éternité des peines, la prédestination, etc..., RUSSEL participa à une réunion d'adventistes, dans sa ville natale, Pittsburgh, en Pennsylvanie. Là, il n'était pas question de damnation, mais du retour imminent du Christ et de son règne pour mille ans. Il acquit sur le champ la conviction profonde que la Bible était écrite par Dieu. Aussi voulut-il partager cette conviction : il réunit quelques personnes pour étudier la Bible avec lui. Ainsi naquit le groupe des "ETUDIANTS DE LA BIBLE".

Tout ce qui avait été dit sur la Bible, avant eux, ne valait rien, aux dires de RUSSEL.

En 1877, le "Pasteur RUSSEL" écrit son premier livre et lance le périodique "La TOUR DE GARDE" en juillet 1879.

Les Adventistes avaient découvert que le Christ, s'il n'était pas venu en 1844, devait apparaître en 1874. RUSSEL admit la date mais non l'apparition. Pour lui, en OCTOBRE 1874, Jésus était venu réellement, mais INVISIBLEMENT sur terre "comme Epoux et Moissonneur", pour rassembler pendant 40 ans ("le temps de la moisson"), ceux qui devraient être sauvés et échapper au désastre d'Harmaguédon, dont parle l'Apocalypse au chapitre 16 (verset 13 à 16).

Trois ans et demi après, au printemps 1878, Jésus avait assumé le pouvoir et le titre de ROI.

A la fin des 40 ans, en OCTOBRE 1914, cette victoire du Christ mettrait fin au temps où les païens avaient fait la loi sur terre. Ce serait la chute des gouvernements et des Eglises, et l'INAUGURATION DE 1000 ANS DE BONHEUR PARFAlT SUR TERRE, sous le gouvernement de Dieu et de Jésus :

"la merveilleuse nouvelle de l'établissement tout proche sur terre de la cité idéale paradisiaque dont parle le prophète Isaïe et où il ne se fera plus aucun mal."

Et en 1914, le ciel et la terre seront renouvelés pour l'éternité. Russel affirmait que ceux qui partageaient sa foi feraient partie des 144.000 élus dont parle l'Apocalypse au chapitre 7, verset 4.

En fait, cette annonce de la fin du monde et du début des mille ans de bonheur sur terre, en 1914, correspond au commencement de la 1ère guerre mondiale !

Précisons que dès 1881, Russel avait créé une société, sur le modèle des sociétés commerciales par actions (rappelons-nous sa formation commerciale), dont il était le président et le propriétaire quasi-exclusif : LA SOCIETE DE LA TOUR DE GARDE DE SION. Alimentée par la vente de ses ouvrages et des dons des fidèles, elle devint florissante. A la mort de Russel, son capital déclaré était d'un million et demi de dollars. En 1916, il y avait 25 000 adeptes. Ces succès ne doivent cependant pas faire oublier les divers ennuis que connut Russel avec la justice. D'une part, son épouse obtint la séparation pour "infidélité et cruauté" et une pension alimentaire que son époux ne paya jamais. D'autre part, il fut convaincu d'avoir vendu, en prévision de la fin du monde, du blé miraculeux, soixante fois plus cher que le coût normal.

Russel meurt en 1916, après avoir corrigé ses prédictions et repoussé la date d'Harmaguédon.

 

B) Evolution :

 

1 - Joseph-Frédéric RUTHERFORD (1869-1942) avait 47 ans quand il fut élu à l'unanimité Président de la Société. Il avait une formation de juriste.

En Mai 1918, pendant la 1ère guerre mondiale, il fut condamné à 20 ans de pénitencier pour activités antimilitaristes. Il fut relâché quelques mois après l'armistice.

Il attaqua violemment les gouvernements et les Eglises et apparut comme un homme autoritaire, sectaire et intolérant. Pour lui, l'Antéchrist, c'est la Papauté. Ecoutons ses propos :

"Le principal ennemi visible de Dieu et, par suite, le plus grand et le pire ennemi public, est l'organisation religieuse catholique et romaine... N'oubliez pas non plus que la Hiérarchie catholique romaine, en tant que système religieux, est appelée dans la Bible: "la prostituée", la "vieille prostituée", "Babylone", "Babylone la grande, la mère des impudiques et des abominations de la terre". Au cours des siècles, elle a chevauché sur le dos des gouvernements, des pouvoirs publics, des chefs militaires".

"Le bras séculier de l'Eglise catholique romaine, le führer nazi Hitler, commença à s'abattre avec fureur sur l'Europe, opération facilitée par la cinquième colonne catholique. L'année 1940 fut le quatre centième anniversaire de l'ordre des jésuites. Il ne paraît pas douteux que l'Eglise catholique romaine ait choisi cette date pour essayer de conquérir le contrôle du monde grâce à la pieuvre nazie, à la cinquième colonne et à l'Action Catholique".

Avec Rutherford, c'est la diffusion de la secte, et une abondante littérature : 18 volumes, 32 brochures et des dizaines de disques.

 

Il apporte certaines corrections à la pensée de son prédécesseur:

 

* Il maintient la présence invisible du Christ dans le monde depuis 1874 mais il hésite quant à la durée du "temps de la moisson" :

- 1878 à 1918,

- puis 50 ans au lieu de 40.

 

* Il annonce que le 1er OCTOBRE 1914, le Christ est devenu ROl DU MONDE NOUVEAU, est monté sur son trône et a chassé Satan du ciel.

 

* Il ajoute que trois ans et demi après, vers le 26 MARS 1918, le Christ est entré DANS LE TEMPLE SPIRITUEL (les 144 000, pour les purifier).

Bien entendu, les deux événements se sont passés INVISIBLEMENT au ciel.

On assiste d'ailleurs à un véritable remaniement de textes : ainsi, une brochure d'avant 1914 est rééditée en 1923. L'expression "avant 1914" devient "après 1914". Ou bien, on ajoute le mot "invisiblement".

 

* Toujours selon Rutherford, les patriarches Abraham, Isaac et Jacob ressusciteront en 1925 :

"Nous pouvons nous attendre, en 1925, à être témoins du retour d'Abraham, Isaac et Jacob et autres croyants de l'Ancien Testament, réveillés et restaurés en parfaite humanité pour être les représentants du nouvel ordre de choses sur la terre".

C'est le début de l'âge d'or sur terre. Sous l'autorité invisible du Christ, ces personnages installés à Jérusalem doivent gouverner la terre pendant le millenium.

Pour prouver ses dires, Rutherford construit en 1929 une résidence en Californie pour Abraham, Isaac et Jacob. Coût de la construction : 75 000 dollars. En attendant le retour des patriarches, il habite leur demeure. Il y meurt, d'une pneumonie, en janvier 1942.

 

* En 1931, il a donné aux membres de la société le nom de "TEMOINS DE JEHOVAH"; en effet, il a reçu du ciel l'inspiration que le verset d'Isaïe "Vous êtes mes témoins" les désigne.

 

* En 1935, il a encore une révélation concernant les élus : il existe 2 catégories de Témoins de Jéhovah :

1) Le petit troupeau des 144 000 oints qui règnent déjà ou régneront bientôt au Ciel,

2) Et la grande multitude des autres brebis (ou "Jonadabs") qui auront la faveur de vivre heureux sur terre pendant le règne millénaire du Christ.

En effet, la bataille d'Harmaguédon se faisant attendre et le nombre des témoins allant croissant, il fallait bien trouver une place pour tous dans la vie éternelle.

Précisons que les membres du petit troupeau, qui sont rois et prêtres, font, seuls, partie de l'Eglise, avec pouvoir de communier aux emblèmes. Il existe une dizaine de milliers d'oints vivants.

Les dernières années de Rutherford correspondent à la montée des fascismes. Or, les Témoins de Jéhovah s'organisent en une sorte de théocratie avec structure très hiérarchique.

 

2 - La succession à la présidence revient à NATHAN-HOMER KNORR (1905 - 1976). Il a 36 ans. C'est l'assistant principal de Rutherford et le "chef de publicité".

Centralisant plus fortement encore le mouvement, KNORR l'organise de façon très structurée et très hiérarchique. Tout est décidé à Brooklyn et se répercute dans le monde entier.

Rompant avec l'agressivité sectaire de ses prédécesseurs, il préconise la politesse et la main tendue.

Au stade de Colombes en 1969, il annonce la proximité de la bataille d'Harmaguédon : "Durant le temps de la génération présente". Il précise que 1975 verra la fin de ce monde mauvais et le début du règne de 1000 ans du Christ sur la terre. Son calcul est le suivant : la création d'Adam remonte à 4026 avant Jésus-Christ. Il y a 6 000 ans. La fin est donc pour l'automne 1975 !

 

Le président suivant des Témoins de Jéhovah est F.W. FRANZ. Lui aussi a avancé des dates : 1985 - 1986.

 

Au terme de ce chapitre consacré à l'historique du mouvement, précisons certaines évolutions, voire scissions :

* 1930 correspond à l'apparition de la filiale française.

* Après 1918, un membre de la Société, FREYTAG, se crut autorisé à publier ses propres idées sur la Bible. Expulsé du groupe, il fonde le sien, à savoir les AMIS DE L'HOMME, en 1920. Pour lui, il faut commencer à établir un nouveau paradis terrestre dans le Lot-et-Garonne pour les 144 000 sauvés.

* Un autre membre évincé à son tour, fonde la secte des ETUDIANTS LIBRES DE LA BIBLE, en 1925.

* Pendant la guerre 1939/1945, les Témoins de Jéhovah quant à eux sont interdits par le gouvernement puis déportés par les nazis.

 

 

II - DOCTRINE

 

1) LA BIBLE

La source de la vérité est la Bible, telle qu'elle est interprétée par les Témoins de Jéhovah. Elle répond même aux questions scientifiques et historiques.

"Vous ne pouvez pas comprendre la Bible si vous ne lisez pas mes livres. Vous pouvez comprendre la Bible sans la lire, si vous lisez uniquement mes livres" (Russel).

 

2) LA TRINITE

* Dieu est unique; son nom est "Jéhovah".

L'hébreu classique ne s'écrit qu'avec des consonnes: YHWH. Pour se rappeler que YHWH devait être remplacé par "Adonaï" (= mon Seigneur) afin de ne pas prononcer le nom de Dieu, on adjoignit les voyelles de ce nom aux consonnes, ce qui donnait : Ya Ho Waïh; mais ceci fut transcrit dans les Bibles du 16ème au 19ème siècle en Jéhovah.

* L'Esprit Saint est la puissance de Dieu, "la Force active de Dieu" et non pas une Personne.

* La Trinité est une invention diabolique.

"Dieu créa l'homme à son image et on n'a jamais vu un homme à 3 têtes".

 

3) LA DIVINITE DE JESUS-CHRIST

Dieu a créé directement et en premier l'archange MICHEL.

Il est fils de Dieu, mais non Dieu ; et c'est par lui que tout a été créé, ensuite...

"Jésus n'était pas Dieu, mais le Fils de Dieu. C'était un homme parfait, exempt du péché d'Adam".

"Après la mort de Jésus, Dieu le ressuscita et le revêtit d'une gloire supérieure à celle qu'il avait auparavant. Il n'était cependant toujours pas l'égal de son Père".

Le salut de l'humanité n'a été qu'un "but secondaire" de sa venue sur terre.

 

4) SA MORT ET SA RESURRECTlON

Jésus est mort "pendu à un pieu". C'est une idolâtrie que de se référer à la croix dans le culte.

Jésus est ressuscité comme un être spirituel "d'essence divine" :

"Il fut mis à mort comme un Homme, mais il est ressuscité un esprit de l'ordre le plus élevé de la nature divine.

Nous ne savons rien de ce qu'il advint de son corps, excepté qu'il n'est pas pourri ou corrompu".

 

5) LA CREATION

Dieu a créé le monde comme cela est décrit au début de la Bible:

* Le ciel et la terre étaient "informes et vides",

* Puis en 6 jours de 7 000 ans chacun, il a aménagé et peuplé le monde,

* L'homme a été modelé de la glaise du sol et Eve tirée de son côté, et ce, en.... 4028 !

 

6) L'ÂME

Pas plus que les animaux, l'homme n'a une âme immortelle L'immortalité, c'est le mensonge de Satan : "Vous serez immortels ! "

L'âme de l'homme, c'est son SANG.

C'est pourquoi, selon l'ordre de Dieu donné à Noé, il ne faut ni verser le sang, ni le prendre en nourriture ou en transfusion (Genèse 9, 4-6).

"L'âme humaine est l'homme lui-même; elle ne peut être une chose immatérielle habitant le corps et pouvant exister séparée de celui-ci".

"Lorsque la personne meurt, c'est l'âme humaine qui meurt".

A la mort, nous tombons dans le néant. Les témoins de Jéhovah ne croient donc pas à l'immortalité de l'âme, mais à la résurrection de celle-ci, ou mieux en une re-création de l'âme.

 

7) LA MORT ET L'AU-DELA

Adam, qui a désobéi, a été condamné à mort, définitivement, à l'âge de 930 ans. Le reste de l'humanité a été sauvée par Jésus-Christ, qui a offert sa vie en sacrifice volontaire.

Pour les Témoins de Jéhovah, il existe deux sortes de résurrection :

* d'une part, celle des 144 000 élus qui "sont des humains qui meurent sur la terre mais qui, à l'exemple de Jésus, sont ressuscités pour la vie céleste en tant que créatures spirituelles".

* d'autre part, celle de "l'immense majorité des morts qui seront ressuscités pour vivre dans le Paradis rétabli sur la terre", à partir du Millenium. Ce sont les Frères.

Quant aux "loups déguisés", ils connaîtront la destruction complète.

 

8) L'HISTOIRE DE L'HUMANITE

Adam, heureux et parfait au Paradis terrestre, a péché. Par lui, le péché est entré dans le monde.

Nemrod, le chasseur, versant le sang, a construit Babylone et inauguré un royaume qui s'oppose à celui de Jéhovah.

En raison du péché de l'homme, Satan est devenu véritablement le "Prince de ce monde".

Lui et ses démons se sont incarnés.

Mais depuis 1914, JESUS-MICHEL les a précipités de l'atmosphère aux environs immédiats de la terre, d'où ils continuent à nous tenter.

Après Harmaguédon, ils seront précipités dans l'abîme et enchaînés pendant mille ans.

Ils ne seront définitivement anéantis qu'à l'issue de la grande confrontation finale.

En faisant alliance avec Abraham et le peuple hébreu, Dieu a établi un gouvernement divin sur la terre, une théocratie. Ce gouvernement a cessé en 607, lors de la destruction du Temple de Jérusalem par Nabuchodonosor. Ce fut le début du temps des nations païennes, temps qui ne prendra fin qu'en l9l4.

Au début de notre ère, l'archange Michel se fait homme dans le sein de Marie et reçoit le nom de Jésus. Il devient Christ-Messie le jour de son baptême et pendant 3 ans et demi fait oeuvre de témoin de Jéhovah. Il meurt suspendu à un poteau.

A Pâques, il est devenu une créature purement spirituelle d'essence divine. Après la Pentecôte, peu de ceux qui se prétendent chrétiens sont demeurés fidèles au Christ. Toutes les Eglises ont apostasié en proclamant que Dieu est Trinité et en ne vivant pas conformément à l'Evangile. Elles font partie de "Babylone la grande".

Seuls les Témoins de Jéhovah font partie du véritable royaume de Dieu. Jésus a commencé à les rassembler depuis 1874.

Le 4 octobre 1914, il a chassé Satan du ciel et reçu de son Père le Royaume de la terre qu'il gouverne par l'intermédiaire des témoins de Jéhovah.

Nous sommes tout près de l'accomplissement de toutes choses.

Aussitôt après avoir créé l'homme et la femme à la fin du 6ème jour, Dieu s'est reposé le septième jour. Ce dernier jour doit aussi durer 7000 ans, comme chacun des autres ; mais les mille dernières années seront celles du règne visible du Christ sur la terre, et des Témoins de Jéhovah avec lui. Or il y a exactement 6000 ans en novembre 1975 qu'Adam a été créé. Le dernier millénaire du 7ème jour ne saurait tarder.

Bientôt, nous verrons donc la destruction de Babylone, c'est-à-dire de toutes les religions (sauf des Témoins de Jéhovah) et l'anéantissement de la Bête, c'est-à-dire de tous les gouvernements de la terre, lors de la bataille d'Harmaguédon. Alors commencera le règne millénaire du Christ.

Durant cette période de justice et de paix paradisiaques, les hommes ressusciteront pour découvrir la joie de devenir de parfaits Témoins de Jéhovah s'ils ne le sont pas encore.

Seuls ceux qui sont morts en combattant ignominieusement Jéhovah ne ressusciteront pas. Ils seront anéantis pour toujours, comme d'ailleurs ceux qui refuseront de devenir Témoins de Jéhovah.

Au terme de ce millénaire, une dernière épreuve aura lieu. Les vainqueurs bénéficieront de la résurrection de vie et habiteront éternellement sur la terre devenue le Paradis.

 

 

III - ECRITS

 

1 - "LA VERITE QUI CONDUIT A LA VIE ETERNELLE"

est le livre de base ou "catéchisme" complété récemment par un ouvrage illustré:

 

2 - "VOUS POUVEZ VIVRE ETERNELLEMENT SUR UNE TERRE QUI DEVIENDRA UN PARADIS"

 

3 - 2 Périodiques bimensuels

* "LA TOUR DE GARDE"

fondé en 1879 par Russel.

Son contenu est biblique, doctrinal et moral.

Ce périodique fait l'objet d'une "Etude de la Tour de Garde" à raison d'une heure par semaine.

Il est destiné aux membres de la congrégation.

 

* "REVEILLEZ-VOUS"

C'est un peu notre "Pèlerin".

 

4 - La Bible

"LES SAINTES ECRITURES / TRADUCTION DU MONDE NOUVEAU"

Elle est présentée selon le canon protestant, avec une différence d'appellation :

* l'Ancien Testament est intitulé :

"Ecritures hébraïques et araméennes",

* le Nouveau Testament :

"Ecritures grecques chrétiennes".

Les Témoins de Jéhovah utilisent leur propre traduction. C'est la Bible "du monde nouveau". Cependant, à titre d'incompétence exégétique, il faut rappeler qu'en 1954, le Président du mouvement, FRANZ, comparaissant devant un tribunal écossais, s'est révélé incapable de traduire un passage de la genèse en hébreu.

 

Soulignons quelques-unes de ces traductions qu'il faut bien appeler des falsifications bibliques :

__________________________________________________________

a) Traduction oecuménique

b) Traduction des Témoins de Jéhovah

__________________________________________________________

Jean I, 1

a) "et le Verbe (la Parole) était Dieu"

b) "et la Parole était dieu"

c'est-à-dire un être divin inférieur à Dieu

__________________________________________________________

Matthieu XXVI, 26

a) "Ceci est mon corps" - "Ceci est mon sang"

b) "Ceci représente mon corps" - "Ceci représente mon sang"

l'emploi de ce verbe vise à nier la présence réelle du Christ.

__________________________________________________________

Matthieu XVI, 18

a) "Tu es Pierre, et sur cette pierre je bâtirai mon Eglise"

b) "Tu es Pierre, et sur ce roc je bâtirai ma congrégation"

Le jeu de mots est supprimé; le mot "roc" renvoie à Jésus lui-même, pour nier la primauté

de Pierre.

__________________________________________________________

Marc XV, 30

a) "croix"

b) "pieu"

La croix étant un symbole païen du culte babylonien.

__________________________________________________________

Luc I, 35

a) "L'Esprit-Saint viendra sur toi et la puissance du Très-Haut te couvrira de son ombre"

b) "de l'Esprit-Saint viendra... et de la puissance"

Ceci pour minimiser l'événement, l'action de l'Esprit, qui n'est considéré que comme une

énergie, et non une Personne.

___________________________________________________________

Jean VIII, 28

a) "Lorsque vous aurez élevé le Fils de l'homme, vous connaîtrez que "Je Suis"

b) "Quand vous aurez élevé le Fils de l'homme, vous saurez que je le suis"

ll n'y a plus référence au nom divin révélé à Moïse et repris par Jésus. C'est la négation

de la divinité de Jésus.

___________________________________________________________

Tite II, 13

a) "En attendant la bienheureuse espérance et la manifestation de la gloire de notre grand Dieu et Sauveur Jésus-Christ"

b) "la manifestation du grand Dieu et de notre Sauveur le Christ Jésus.

Dans cette traduction, il est question de deux personnes différentes: Dieu, et Jésus (qui n'est pas Dieu).

___________________________________________________________

Luc XXII, 43

a) "En vérité, je te le dis, aujourd'hui, tu seras avec moi

b) "En vérité, je te le dis aujourd'hui: tu seras avec moi dans le paradis".

Les défunts pour les Témoins de Jéhovah sont réellement morts jusqu'à la résurrection,

l'âme n'étant pas immortelle.

___________________________________________________________

Apocalypse VII, 4

"cent quarante quatre mille marqués du sceau, de toutes les tribus des fils d'Israël"

Pour les Témoins de Jéhovah, ce nombre est à prendre au pied de la lettre.

Or, 12 est le chiffre d'Israël; 1000 désigne une multitude infinie; 12 000 x 12 signifie la multitude des élus d'Israël. Quant aux élus convertis du paganisme, ils sont désignés par ce verset : "ensuite je vis (dans le même ciel) une multitude immense que personne ne pouvait dénombrer".

____________________________________________________________

 

 

IV - PRATIQUES

 

A) LES INTERDITS

Selon les témoins de Jéhovah, il existe trois péchés capitaux, à savoir:

- l'idolâtrie,

- le sang,

- et la fornication (Actes 15,20).

Pour éviter le péché d'idolâtrie, il convient de supprimer le culte des créatures; c'est ainsi qu'un Témoin de Jéhovah ne doit pas fêter les anniversaires, Noël ou les saints. Toute image religieuse ou représentation quelconque est à proscrire. Aucune institution humaine ne doit recevoir de lui la moindre considération; c'est ainsi qu'un Témoin ne doit pas saluer un drapeau ; il ne fait pas de service militaire (même pas civil) ; il ne vote pas (Jéhovah seul est roi). Il ne peut militer dans un syndicat, mais attend de Dieu seul la justice. Pour lui, la Société des Nations puis l'Organisation des Nations Unies représentent tout simplement les deux Bêtes de l'Apocalypse. Bref, il faut se méfier du monde, plein d'embûches et de tentations, il faut fuir ce monde satanique. Bien entendu, le Témoin ne peut avoir de véritables amis que parmi les frères. Il vit à part.

Ce désengagement total de la vie du monde explique en partie certaines réactions de gouvernements. Au Zaïre par exemple, la secte a été dissoute en raison "d'activités de nature à compromettre l'ordre public".

L'interdit touche encore la chasse et la pêche, ainsi que le tabac.

Le mouvement a connu une certaine tentative de réglementer la vie sexuelle des couples, mais les oppositions ont contraint les dirigeants à plus de nuances.

Reprenant au chapitre 9 de la Genèse le verset 4, un Témoin ne doit manger ni boudin ni viande saignante.

Quant aux transfusions sanguines, elles sont formellement interdites : "Les transfusions sanguines sont dangereuses pour la santé, aussi dangereuses qu'un pistolet chargé". La preuve ? le "châtiment" du Sida ! L'A.F.P., le 07/06/1985 annonçait qu'un garçonnet de 10 ans, Dai Suzuki, est mort à Kawasaki des suites d'un accident, alors qu'il pouvait très bien être sauvé; mais, bien que leur fils les ait suppliés en disant : "Je veux vivre, je ne veux pas mourir", les parents de l'enfant se sont opposés à la transfusion.

 

B) LA PRIERE

Elle consiste en une demande adressée à Dieu pour que son règne arrive dans les perspectives des fondateurs de la secte. En aucun cas, il ne s'agit d'une relation personnelle avec Dieu.

 

C) LES SACREMENTS

Ils n'ont aucune valeur.

 

* le BAPTÊME représente uniquement le symbole de la consécration personnelle au service de Jéhovah. "Le baptême ne lave pas le péché originel, car seule la foi en Jésus-Christ peut nous purifier de nos péchés".

 

* l'EUCHARISTIE n'est que la commémoration de la mort de Jésus, une fois par an le 14 du mois de nisan (pâque). C'est la seule fête religieuse : le mémorial. Seuls ceux qui font partie des 144 000 sauvés peuvent communier aux emblèmes (le pain et le vin rouge). Ces communiants étaient au nombre de 9051 en 1985.

 

* le MARIAGE n'est qu'un contrat en principe indissoluble mais dont la rupture est possible en cas d'adultère. On remarque cependant à l'heure actuelle un accroissement du nombre des ruptures conjugales à cause d'un conjoint Témoin de Jéhovah.

 

D) LA CHARITE

L'amour du prochain consiste uniquement dans la prédication de la Parole de Dieu. Ainsi, les oeuvres d'entraide sont peu développées et ne concernent que les Témoins de Jéhovah ou les personnes susceptibles de le devenir.

 

 

V - ORGANISATION

Les Témoins de Jéhovah sont convaincus qu'ils sont gouvernés directement par Dieu (théocratie) qui se sert, pour faire exécuter sa volonté, de toute une ORGANISATION très pyramidale. Les consignes viennent de la tête et descendent vers les membres.

Les dirigeants mondiaux de la Société sont évidemment recrutés parmi les "oints". Quelques-uns d'entre eux élisent un collège central de sept membres, présidé actuellement par le Frère FRANTZ, mais ils ont la conviction que c'est Dieu lui-même qui les a choisis pour en faire les dirigeants visibles de son royaume. Le siège central de l'organisation se trouve à Brooklyn, New-York, depuis 1909.

A l'autre bout de l'échelle, il y a la CONGREGATION qui correspond à notre paroisse. Elle se réunit habituellement à la Salle du Royaume. Elle est dirigée par un groupe d'hommes appelés COLLEGE D'AÎNES; ils se réunissent au moins tous les trimestres; ils sont présidés par un comité de trois membres: le président de la congrégation, le surveillant du service du champ (qui organise et supervise les visites) et le surveillant aux études bibliques. Quant au surveillant à l'école du ministère théocratique, et au conducteur à l'étude de la Tour de Garde, ils ont la charge d'une des réunions hebdomadaires.

Entre la congrégation et le collège central de Brooklyn, existe toute une organisation dont chaque échelon est sous la responsabilité d'un surveillant.

Correspondantes à nos diocèses, les témoins de Jéhovah ont leurs circonscriptions, elles-mêmes réunies en districts (analogues à nos régions), rassemblés dans une filiale du siège central (pays ou groupe de pays). La filiale française a son siège: 81 rue du Point du Jour, à Boulogne-Billancourt. Il s'agit de l'Association chrétienne des Témoins de Jéhovah-France, déclarée en 1979 comme association de la loi 1905.

Pour visiter les filiales, le comité central désigne des surveillants de zone.

Cette organisation très hiérarchisée fait preuve d'une efficacité remarquable. C'est ainsi que le surveillant de circonscription (correspondant à notre "évêque") visite deux fois par an chaque congrégation. Il ne se contente pas d'en contrôler la bonne marche ni d'y faire des causeries, mais il participe lui-même au porte-à-porte et au placement des brochures. Avant de quitter la congrégation, après cinq jours et demi, il fait son rapport aux membres rassemblés. Deux fois l'an, les congrégations de la circonscription sont invités à un congrès de deux jours pendant lequel ont généralement lieu des baptêmes.

 

1 COLLEGE CENTRAL DE 7 MEMBRES (avec surveillants de zone)

2 FILIALE

3 DISTRICTS (6)

4 CIRCONSCRIPTIONS (60)

5 CONGREGATIONS (1193) (collège d'aînés présidé par un comité de 3 membres)

Un surveillant à chaque échelon

 

Le journal La Croix, dans son numéro du 9 juillet 1987, chiffrait à quelques 3 millions le nombre de Témoins de Jéhovah dans le monde, exactement dans 205 pays.

Précisons que par décret présidentiel du mois d'octobre 1986, le mouvement est devenu une religion légalement reconnue en Italie. Il représente même la deuxième religion du pays. Le phénomène est surtout présent dans le monde libéral et/ou christianisé. Les pays musulmans lui sont réfractaires et l'activité était clandestine dans les pays communistes.

En France, on compte environ 95 000 membres actifs, et 1 proclamateur pour 659 habitants. Il y a 1193 congrégations réparties dans 60 circonscriptions, elles-mêmes représentant 6 districts.

A partir de 1979-1980, les chiffres ont marqué une baisse après la déception de 1975 (pas de fin du monde), mais actuellement ils semblent reprendre leur marche ascendante.

Le centre national est établi dans la banlieue lyonnaise, à Chassieu.

Les Témoins de Jéhovah ne paient pas de dîme mais font des dons, le plus souvent anonymes dans une corbeille au fond de la salle du royaume, ou sur demande, pour une construction par exemple.

Si un membre du mouvement n'observe pas la ligne de conduite préconisée, il encourt une décision d'exclusion : il est alors interdit aux autres membres de le saluer ou de lui adresser la parole. On compte par exemple en 1978, 29 893 excommunications.

 

 

VI - PROPAGANDE

 

A) FORMATION

L'unique moyen de salut pour les Témoins de Jéhovah est la Prédication. Ils veulent imiter le Christ, mais réduisent sa personne à celle d'un prédicateur. Ils doivent utiliser les méthodes les plus efficaces, en particulier les visites à domicile. Pour ce faire, les membres du mouvement reçoivent une formation stricte et permanente : cette dernière est assurée lors de multiples réunions :

* L'ECOLE DU MINISTERE et LA REUNION DE SERVICE :

Le mardi par exemple, pendant une heure (19 h 45), les témoins "jouent" une visite devant le président de séance (Surveillant à l'Ecole du Ministère Théocratique) lequel président note et donne à l'assemblée quelques conseils pratiques.

A 20 h 45, ils chantent des cantiques, puis écoutent des sermons, dialogues et divers avis : en fait, tout est prévu à l'avance et chronométré à la minute près; le programme est établi pour l'année et pour le monde entier par le comité central de New-York.

* LE DISCOURS PUBLIC SUR LA BIBLE

consiste en une longue prédication d'une heure, le dimanche, suivie de

* L'ETUDE DE LA TOUR DE GARDE

* L'ETUDE DU LIVRE DE CONGREGATION

Le vendredi suivant par exemple, à 20 h, il y a une réunion à domicile, par quartier.

En résumé, cela représente 3 réunions, soit cinq heures de formation par semaine.

 

B) MISSION

Cette formation prépare le Témoin pour "Le Ministère du Champ", entendons : le champ de Dieu où l'on sème et où l'on moissonne.

Sa mission est composée de :

- Visites à domicile,

- Vente de périodiques ou autres,

- Etudes de la Bible au domicile des gens.

Elle s'exerce sous la responsabilité d'un aîné nommé Surveillant du Service du champ à qui le Témoin rend compte scrupuleusement de toutes ses démarches.

Chaque témoin a la charge d'un territoire (quartier) et note scrupuleusement tous les renseignements sur chaque personne rencontrée. Il reçoit pour cela une feuille imprimée qu'il remet au surveillant lorsqu'elle est remplie, soit chaque mois.

La première visite est une prise de contact, avec ciblage des recrues possibles; suivie de visites plus approfondies, les nouvelles visites qui sont soigneusement comptabilisées, ainsi que le nombre d'heures consacrées au ministère du champ.

Chaque mois, un vrai Témoin de Jéhovah donne plusieurs heures à la mission : il peut être appelé Proclamateur.

Si le proclamateur consacre 1200 heures par an à la mission, soit '100 heures' par mois ou 3 h 30 par jour, il a droit au titre de Pionnier.

Il existe des Pionniers temporaires et des Pionniers spéciaux choisis par le bureau: ces derniers peuvent consacrer 150 heures par mois à la mission contre une petite rétribution.

Parmi ces pionniers spéciaux, deux catégories spéciales :

- les missionnaires de Galaad formés à l'école missionnaire de Galaad au siège central de Brooklyn et envoyés en mission,

- le service d'imprimerie, au siège du mouvement.

Il est aisé de comprendre que tout le temps libre d'un Témoin de Jéhovah passe dans la mission et qu'ainsi son univers se referme rapidement sur les Frères ou les recrues possibles.

 

 

En guise de conclusion, il convient de souligner quelques points de pastorale :

1- Soyons justes dans notre regard sur les Témoins de Jéhovah et reconnaissons-leur le mérite de la conviction dans leur croyance. Ils ne regardent pas à la peine pour mettre en accord leur vie avec leur foi.

Ils ont le souci d'être formés, même s'il s'agit d'un quasi-lavage de cerveau !

Ils se donnent avec générosité et courage au service de Jéhovah sans craindre les rebuffades essuyées dans leurs visites, voire les persécutions encourues dans certains pays et à certaines époques.

2- Ceci dit, ne les recevons pas sans discernement. Quand un Témoin de Jéhovah se présente à votre porte, il ne vient pas pour "dialoguer" avec vous. Sa démarche est unilatérale. Il vient pour vous convertir. D'ailleurs, sa leçon a été dûment apprise et répétée à la salle du royaume. Questions et réponses sont programmées. Il ne sortira pas de son créneau. Il n'empêche que vous pouvez toujours prier pour ce frère, et l'éconduire paisiblement et doucement.

3- Les Témoins de Jéhovah se présentent en tant que chrétiens. Soyons clairs : quelqu'un qui ne croit pas que Jésus-Christ est Fils de Dieu, Dieu lui-même, n'est pas chrétien.

4- Les personnes visitées sont très vite ciblées par les Témoins. Ils devinent rapidement les plus démunis, les plus vulnérables parmi nous ; les uns pour une raison familiale : divorces, décès, maladie... les autres pour une cause sociale : immigrés, chômeurs, etc... Il y a là pour les Témoins tout un champ à moissonner. Mais ce champ nous est proposé par le Seigneur dans la parabole du bon Samaritain, le chapitre 25 (versets 31 à 46) de Matthieu ou la première épître de Jean.