SERVICE DIOCÉSAIN "PASTORALE, SECTES ET NOUVELLES CROYANCES"

9 bis, boulevard Voltaire - 21000 DIJON

 

"PASTORALE, SECTES ET NOUVELLES CROYANCES"

N° 7

Masques utilisés par les sectes (éditorial 4)

Invitation à la Vie Intense (IVI)

ISSN 0990-0500

 

 

ÉDITORIAL N° 4

Un des problèmes majeurs posés par le phénomène des sectes est celui de LA MUTATION de ces dernières depuis une dizaine d'années. En effet, les sectes les plus dangereuses, aujourd'hui, se dissimulent. A la suite d'un certain nombre de drames suscités par elles, et afin de pouvoir poursuivre leur oeuvre, elles avancent parmi nous, masquées.

Une date, dans l'histoire des sectes, est à retenir : celle du 18 novembre 1978. Ce jour-là, on retrouvait en forêt du Guyana, 914 cadavres d'adeptes de la secte "Temple du Peuple". Dont deux cent soixante six corps d'enfants de moins de seize ans ! Que s'était-il donc passé ?

A la tête de cette colonie, se trouvait un certain Jim Jones, né en 1931 et pasteur dans un premier temps, de l'Église chrétienne des disciples du Christ, une des nombreuses Églises indépendantes des États-Unis. Après avoir fondé dès 1953 sa première communauté, il s'installe en 1971 à San Francisco en Californie. Ses réalisations sociales sont citées en exemple ; il est l'ami de personnalités politiques de premier plan. Mais à la fin de juillet 1977, le magazine New West publie une enquête sur ce qui se passe vraiment au Temple du Peuple. Avec plus de mille disciples, Jim Jones s'installe alors dans la jungle du Guyana (ancienne Guyane britannique située entre le Venezuela, le Brésil, le Surinam et l'Atlantique), à Jonestown, camp baptisé de son propre nom. Hanté par le spectre d'une apocalypse nucléaire, Jim Jones entretient un climat de peur parmi les adeptes.

Un député américain, Leo Ryan, en raison des inquiétudes des familles ou de récits d'anciens membres de la secte, décide de se rendre sur les lieux pour une inspection. Accompagné de plusieurs journalistes et autres personnes, le député a droit à une visite "guidée" du camp. Cependant, des individus, voire des familles entières, supplient Leo Ryan de les emmener avec lui. Au moment d'embarquer sur le petit aérodrome de Jonestown, des gardes armés envoyés par le chef, ouvrent le feu et massacrent la délégation. Bien entendu, ces faits ne pouvaient rester sans lendemain. Jim Jones se met donc à prêcher à ses adeptes l'heure de l'holocauste et les invite à venir boire un liquide empoisonné, administré aux plus jeunes par leurs propres mères. Des gardes armés veillent à ce que nul ne s'échappe et tirent sur les récalcitrants.

Ce suicide collectif suscita une très vive émotion dans le monde entier et révéla l'ampleur du danger des sectes. A cette même époque, la France vivant les enlèvements de jeunes filles moonistes par leurs parents, et ce, sans succès.

Il était temps pour les sectes, si elles voulaient survivre après ces scandales, d'entrer dans la clandestinité, pour ne pas éveiller prématurément le soupçon. C'est ainsi qu'on repère un certain nombre de masques utilisés pour attirer d'éventuels adeptes. "Les gourous sont d'excellents sociologues qui savent parfaitement analyser la crise actuelle de notre civilisation et ... présenter des thèmes porteurs et séducteurs : les masques empruntés par les sectes sont astucieusement choisis en fonction des besoins et aspirations des hommes et des femmes de notre temps." Ils sont : religieux, éthique, médical, scientifique, culturel, publicitaire, social, économique, politique et anti-sectes !

 

1 - LE MASQUE RELIGIEUX

Le retour du "religieux" est d'actualité. Dans une civilisation en crise, l'homme moderne cherche des réponses à ses questions ultimes sur le sens de la vie ; il éprouve une faim et une soif d'irrationnel, de symboles, de transcendance, de sacré, de mystère, de foi, de prière ... Des sectes lui feront croire qu'elles lui apportent la réponse. C'est ainsi que Scientologie, pour mieux pénétrer notre société judéo-chrétienne, est devenue une "Église" : l'Église de la Nouvelle Compréhension, puis l'Église de Scientologie. Les salles d'audition se sont transformées en salles de "Conseil Pastoral", les auditeurs scientologues sont devenus "pasteurs" et les permanents de la Scientologie, des "ministres du culte" qui demandent au Gouvernement français leur admission à la C.A.M.A.C., régime particulier réservé au sein de la Sécurité Sociale aux ministres des cultes précisément. Le Conseil d'État saisi de l'affaire ne s'est pas laissé trompé par cette mascarade et dans une décision du 14 octobre 1985, il a refusé le statut d'association à but non lucratif (loi 1901) à la prétendue Église de Scientologie.

Invitation à la Vie Intense (I.V.I.) amadoue ses adeptes par la récitation hebdomadaire du chapelet et des pèlerinages dans des sanctuaires bien connus. De très nombreux catholiques se font piéger en dépit de la mise en garde du Secrétariat Général de l'Épiscopat Français contre ce groupe gnostique qui dispense un enseignement religieux syncrétiste et ésotérique.

Ecoovie en 1986, se dissimulait à Bruxelles en "Centre Oecuménique Franciscain" et "Faculté de Théologie". Son gourou, Norman William, arrêté depuis, était devenu Ministre Général de l'Ordre sous le nom de Frère Maolin Tiam.

Moon quant à lui, offre actuellement un "Service Religieux des jeunes" (Religious Youth Service) : ce dernier propose des chantiers de jeunes aux 20-30 ans, ayant pour but la "restauration ou la construction utiles aux collectivités locales". A signaler sur le programme de six semaines, deux semaines de "réflexion religieuse" appelée "retraite de réflexion".

 

2 - LE MASQUE ETHIQUE

Dans une société perturbée quant aux valeurs morales, la réaction est de défendre celles-ci ou d'en chercher.

"Tradition-Famille-Propriété" (c'est-à-dire : Avenir de la Culture, ou TV-Plébiscite) est un modèle du genre ! Il est sûr que le créneau : "lutter contre la dégradation morale de la télévision" ne pouvait que réussir. Mais voici ce qu'écrivait le journal La Croix le 22 avril 1989 :

A PROPOS DES CAMPAGNES CONTRE LES ÉMISSIONS DE TÉLÉVISION

ATTENTION AU PIÈGE DES SECTES

De nombreuses familles chrétiennes sont sollicitées par des organismes leur demandant de l'argent pour lutter contre la dégradation des moeurs à la télévision et dans la publicité. Or, même si certaines émissions provoquent l'émotion dans les familles, il faut savoir que les personnes qui se réclament des associations "Avenir de la culture" et "Tradition, Famille et Propriété" appartiennent à une secte dont le but "est de refaire et de remplacer l'Église et de lutter contre le communisme afin d'établir un âge d'or où serait restaurée la chrétienté". Une note très précise du secrétariat de l'épiscopat (datée du 23 mars 1989) est tout à fait claire sur ce point.

"Avenir de la culture", qui a fait notamment campagne au moment de la sortie du film de Scorsese, invite à signer des pétitions en donnant nom et adresse, à verser sa contribution et à indiquer une liste de personnes à qui envoyer les documents de l'association. Tout souscripteur reçoit de nombreuses lettres et un journal Flash par lequel "Avenir de la culture" sollicite de nouvelles aides financières.

Puis est envoyé Aperçu, le journal de l'association "Tradition, Famille et Propriété". Ce groupe a été fondé au Brésil par le docteur Plinio Correa, considéré comme un prophète. La vie des membres de TFP est celle de moines soldats qui devront affronter des ennemis se déchaînant contre eux. Leur formation se fait à travers un véritable conditionnement : prise de voeux, initiation progressive par des instructeurs et de nombreuses réunions obligatoires, culte voué au fondateur. Des stages au Brésil arment les Français contre les méfaits de l'esprit cartésien en même temps qu'est menée une entreprise savamment dosée de dénigrement de l'Église catholique et des autres religions.

Les valeurs familiales, apparemment défendues par l'association, sont en réalité niées car les enfants sont séparés de leurs familles, mis dans les institutions du mouvement et incités à juger leurs parents.

Le secrétariat général de l'Épiscopat invite donc les catholiques à faire preuve d'une très grande vigilance quand est déclenchée une de ces campagnes derrière lesquelles se cachent les militants de la secte.

Y. de G.-B.

 

Rappelons que la Conférence des Évêques du Brésil a mis en garde les catholiques le 14 juillet 1986 ; de même l'Épiscopat Français a dénoncé la tromperie le 23 mars 1989.

 

 

3 - LE MASQUE MÉDICAL

L'Occidental de ce XXème siècle finissant, est soucieux de sa santé et de son bien-être. Le créneau médical est donc à exploiter ! Les sectes guérisseuses s'infiltrent avec leurs gourous déguisés en thérapeutes, psychothérapeutes, psychanalistes, professeurs de yoga, de zen ou thaumaturges.

Ron Hubbard, fondateur de Scientologie, donne au monde sa fameuse "Dianétique" ou science de la santé mentale, qui doit guérir toutes les maladies et purifier les esprits.

IVI, groupe précité, enseigne qu' il n'y a pas de maladies inguérissables". Yvonne Trubert, sa fondatrice, guérit toutes les maladies, y compris les cancers et le sida ! "Là où la médecine dit "inguérissable", ne vous le tenez jamais pour dit : ... il suffit de prier et le miracle se fait ... Les métastases s'envoleront sous vos doigts ..." !!!

L'Église de Scientologie toujours, avec ses centres Narconon, (dont l'un était implanté en Côte-d'Or et a été fermé par arrêté préfectoral à la suite du décès d'une patiente ; les responsables locaux du centre quant à eux, ont été condamnés depuis par le Tribunal Correctionnel de Dijon), l'Église de Scientologie donc s'est proposée comme la solution au cauchemar de la toxicomanie. Les jeunes drogués amenés dans ces centres, étaient sevrés et à coup de quatre heures trente de sauna par jour et d'endoctrinement scientologique, sortaient pour certains peut-être de la drogue mais entraient et restaient dans la secte.

 

 

4 - LE MASQUE SCIENTIFIQUE

En Novembre 1975 s'est tenue la 4ème conférence internationale pour l'unité des sciences, organisée par la FCI (Fondation Culturelle Internationale) à laquelle étaient invités 350 savants dont 22 Prix Nobel. L'organisateur était ... Moon !

A Saint-Erme, les 350 petits frères et petites soeurs de la pieuse famille de Nazareth se sont mutés en chercheurs scientifiques et ont fondé deux département scientifiques, la SIRIC (Société internationale de recherche interdisciplinaire sur la communication) et la SIRIM (Société internationale de recherches sur les maladies). La SARL "Empirika", c'est-à-dire leur propre société d'édition, imprime chaque année des ouvrages, de qualité scientifique plus que douteuse, de cinq cents pages, sur le cerveau, par exemple ...

Par ailleurs, les sectes recherchent maintenant des personnes à haut coefficient intellectuel, chercheurs, professeurs, politiciens, etc, surtout des spécialistes en informatique et en électronique. Ces personnes gardent leur poste de travail. C'est une tactique d'infiltration de notre société.

 

 

5 - LE MASQUE CULTUREL

La Nouvelle Acropole par exemple, se dit d'abord et uniquement une association culturelle : "Nouvelle Acropole n'est ni une secte, ni un groupe paramilitaire à visées terroristes, ni une nouvelle religion, ni un parti politique", écrit-elle dans sa revue "Nouvelle Acropole" n° 83 page 3. "Nouvelle Acropole est tout d'abord un centre culturel, à la fois un centre culturel, un centre philosophique, un centre de formation culturelle et philosophique, un centre de vie ou d'actions culturelles" ; "une Culture pour la Vie" et un "Idéal pour la Vie", déclare son directeur français Fernand Schwartz. Le Tribunal de Grande Instance de Paris en date du 10 Novembre 1982, a toutefois jugé assez différemment de la nature de la secte, en déboutant celle-ci d'une action en diffamation contre l'A.D.F.I., le C.C.M.M. et Alain Woodrow, journaliste du Monde. Ce jugement n'a pas été infirmé par la Cour d'Appel de Paris le 16 octobre 1984 et reste donc valable aujourd'hui. Le député Alain Vivien en rapporte d'ailleurs des extraits, dans son étude sur les sectes en France, remise au Premier Ministre et publiée à la Documentation Française, page 70. Nouvelle Acropole offre de nombreuses activités : conférences, séminaires, expositions, concerts, visites et voyages commentés, créations audiovisuelles, cours d'art et de symbolisme, cours de philosophie active, revues trimestrielles, manuels, livres, cassettes, etc. Cette couverture lui amène des personnes parmi lesquelles elle repère les adeptes potentiels. Il est à noter que ses programmes sont proposés avec une réduction de 50 % aux étudiants et chômeurs ...

La Fraternité Blanche Universelle quant à elle, a réussi à faire le tour des lycées, maisons de jeunes et autres Centres Régionaux de Documentation Pédagogique (CRDP), en présentant une exposition sur le soleil. Une délégation de professeurs de Vernon ayant découvert le subterfuge, sont parvenus à faire interdire cette manifestation dans leur lycée.

Certaines sectes vont offrir sur le marché une formation scolaire, sous la forme le plus souvent de cours ou de classes de rattrapage. Scientologie arrive en tête avec ses multiples écoles : "Cours pour apprendre, Emmanuel de Brie", "Rattrapage, tous niveaux, toutes matières", "Spécial Pâques pour votre enfant, de bonnes notes pour le troisième trimestre. Stages intensifs", etc, etc...

Scientologie toujours, offre au public amateur de loisirs culturels, diverses "Écoles" : École de Dessin (Création et Futur), École de l'Acteur, École du Rythme, etc, etc.

 

 

6 - LE MASQUE PUBLICITAIRE

Certaines sectes ont réussi à faire paraître des pages publicitaires dans des journaux (le Figaro s'est ainsi fait piéger par Scientologie et sa dianétique, puis a rétabli la vérité dans un numéro suivant) ou dans d'immenses placards.

Aux 24 heures du Mans, dans la catégorie C2, la Spice Pontiac Fiero, conduite par le scientologue Philippe de Henning, roulait aux couleurs de la Dianétique.

Dans le monde du spectacle, des scientologues donnent leur témoignage : Julia Migenes Johnson, John Travolta, Chickcorea, Franck Stallone, etc...

Le mouvement raëlien profite des affiches "CineAffiche" pour donner son numéro de téléphone ou son code minitel.

Moon a sponsorisé un numéro de chants et de danses qui faisait partie de la cérémonie d'ouverture des Jeux Olympiques de Séoul.

 

 

7 - LE MASQUE SOCIAL

Les personnes âgées intéressent les sectes. Aussi bien Krishna que Moon, chacun à sa manière, enseignent à leurs collecteurs de fonds comment gagner le coeur et les subsides des personnes âgées, à travers de l'aide (courses, ménage, compagnie) et ainsi, atteindre leurs petits-enfants et l'opinion publique du quartier.

Dans le coffre-fort de Jim Jones, au Guyana, on a trouvé après sa mort et celle de ses disciples, de nombreux mandats de pensions que lui abandonnaient les adeptes âgés.

Jusqu'en Octobre 1984, la crèche Theta-Peda était une filière de Scientologie. Moon quant à lui, proposait un projet Home Church pour la renaissance du 13ème arrondissement à Paris.

C'est ainsi que des myriades d'associations philanthropiques et sociales ont vu le jour.

Les sectes ont enfourché également le cheval du pacifisme (le groupe Ecoovie a même fondé une Université de la Paix) et se sont lancées dans des actions diverses, spécialement humanitaires. Scientologie a mis sur pied par exemple un Comité d'Action pour le respect des Droits de la Défense, une Commission des Citoyens pour les Droits de l'Homme, une Ligue pour une Justice Honnête, etc...

 

 

8 - LE MASQUE ÉCONOMIQUE

Moon est champion en la matière. Il détient des journaux, des chaînes de TV, des radios, des usines de pêche industrielle et de poisson, des banques, des hôtels, des propriétés immobilières, des maisons d'édition, des casinos, des propriétés agricoles, des boulangeries industrielles, des châteaux, des bijouteries, des usines d'armement, le quasi-monopole de l'exploitation du ginseng (laboratoire pharmaceutique Alpha-Omega). En Uruguay une bonne partie de l'économie du pays est entre ses mains, de sorte que la capitale, selon la plaisanterie, ne serait plus Montevideo, mais Moontevideo.

Depuis 1987, les sectes ont investi le monde des entreprises sous couvert de formation professionnelle. Celle-ci offre des débouchés inespérés, grâce en particulier à la loi qui impose aux entreprises de cotiser pour la participation de leur personnel à des stages de formation. L'Église de Scientologie reçoit ainsi des cadres supérieurs de grandes entreprises, place Rio-de-Janeiro (Paris 8ème) où se trouve le siège des Associations "Obnose", "Leader's", "8 C", "Siborg", par exemple, mais les méthodes d'enseignement et de marketing sont curieusement inspirées par la pensée et les ouvrages de Ron Hubbard.

 

 

9 - LE MASQUE POLITIQUE

En 1986, sur les bancs de l'Assemblée Nationale de la France, siègeaient deux députés moonistes, à savoir : Pierre Ceyrac et Michel de Rostolan. Pierre Ceyrac était délégué exécutif en Europe de "Causa", branche politique de la secte et au service également de "Fondation mondiale de secours et d'amitié", branche de l'empire mooniste qui intervient dans le Tiers-monde.

Aux élections municipales de mars 1989, des leaders moonistes se présentaient : Pierre Ceyrac à Lille, Rémi Blanchard à Massy, M. Servonnat à Palaiseau. Ceci était dénoncé avant le scrutin par l'ADFI, association non confessionnelle pour la défense des familles et de l'individu face aux sectes, et ce, dans un courrier de février 1989 adressé aux responsables politiques du pays.

Aux dernières élections européennes, Pierre Ceyrac toujours, était élu député français au Parlement Européen !

En fait, ces candidats moonistes se sont à chaque fois, présentés par le truchement des listes du Front National.

Aux élections législatives de 1989, le centre de l'organisation mooniste à Paris rue de Châtillon dans le 14ème arrondissement, a même servi à la propagande électorale de ce parti. Les adeptes moonistes français, aidés par des condisciples étrangers, se sont dépensés sans compter pour coller les affiches, distribuer tracts et brochures, aider à l'organisation des meetings, sans compter l'apport financier de Moon dans la campagne électorale.

 

 

10 - LE MASQUE ANTI-SECTES

En septembre 1982, une association "Comité de Recherche sur les Sectes et les Thérapies Parallèles" avait été créée à Saint-Étienne.

La communauté de Saint-Erme s'oppose elle aussi violemment aux sectes et consacre un de ses ouvrages pseudo-scientifiques au phénomène des manipulations.

Nouvelle Acropole a organisé une conférence sur le thème : "les sectes, obstacles et freins à ton développement".

La communauté de Bhagwan Rajneesh proposait quant à elle, des cours de "déprogramming" pour les victimes des sectes.

Quant aux raéliens, ils distribuaient des tracts intitulés "comment lutter contre les sectes" !

 

En annexe à ce développement, est présentée une liste non-exhaustive des associations contrôlées par des sectes ; cette liste est publiée par l'ADFI dans son bulletin. La dernière édition, revue et corrigée, a paru dans "Bulles" numéro 18.

Sr CHANTAL-MARIE

à suivre ...

 

 

LES SECTES SOUS LE MASQUE

LISTE NON EXHAUSTIVE DES ASSOCIATIONS CONTRÔLÉES PAR DES SECTES

Dans ce numéro consacré aux masques des sectes, il s'imposait de donner en l'actualisant la liste des associations contrôlées par des sectes que nous avions publiée précédemment. Cette liste n'est sûrement pas exhaustive mais elle suffit pour montrer à quel point la technique du masque est utilisée par les organisations dont nous dénonçons la malfaisance.

(coordonnées valables seulement au jour de parution de ce numéro)

 

LA COMMUNAUTÉ pour le développement de l'être humain.

15, rue Saulnier, 75009 Paris. Tél. 45.23.30.99 (environ 7 centres à Paris) a donné naissance au Parti Humaniste.

ECOOVIE (Le Retour).

1/ Université Nouvelle Transnationale (UNI-T) Université Nouvelle Internationale (Uni-Vert) Université de la Paix (Uni-Pax) -

34 rue du Champ de Mars, B.P. 169, Bruxelles, Belgique.

2/ Université Nouvelle Itinérante du Retour (UNIR) Ap° 2323 - 08080 Barcelone, Espagne.

3/ Maison de la Pizza - 5 square du Bastion - 1050 Bruxelles Belgique.

4/ Fondation Pont Spoerry - Château Sainval - 4040 T, eff - Esneux / Belgique.

5/ 29-32, boulevard Poincaré - 1070 Bruxelles.

a) Conseil Mondial des Peuples.

b) Organisation pour le Développement, l'Aménagement, la Coopération, l'Équipement (ODACE).

c) SOS-Désert.

d) Centre oecuménique Albert Schweitzer.

e) Office du plein emploi.

f) Famille Assistance.

g) Faculté de nutrition et de médecine de l'Université Albert Schweitzer.

6/ Centre Oecuménique Franciscain : 34 rue du Champ de Mars -

1 rue de l'Esplanade, 1050 Bruxelles Belgique.

7/ Centre di Convivialité "La Pastale Vitale" : Vicolo del Bologna 9 00153 Roma Italie.

8/ Biothèque : 30 rue des Tournelles, 75004 Paris.

9/ Biothèque : 6 ter rue des Prairies, 75020 Paris.

10/ Biothèque : 14 rue de Chevreul, 75011 Paris.

 

ENFANTS DE DIEU, Famille d'Amour.

Association officiellement dissoute (J.O. du 29/12/78) poursuit son action et ses publications par petits groupes ou foyers.

 

LA FAMILLE DE NAZARETH

1/ La Commune de Nazareth : rue François du Charme, 91190 Saint-Aubin.

2/ L'Institut d'Analyse et Psychologie Existentielle (A.P.E.) :

- 16 allée des Bleuets, 91191 Saint-Aubin,

- 60 rue Glomet, 75015 Paris.

3/ Le Syndicat Convivial.

4/ La Rose et les Blés.

5/ Le Torrent et la Grappe.

 

INVITATIONS A LA VIE INTENSE (I.V.I.)

1/ Secrétariat Général, - 15 rue des Longs Prés, 92100 Boulogne. 46.08.23.64.

2/ Centre de Soins, - 29 rue des Peupliers, 92100 Boulogne.

3/ Édition, - 27 rue Péclet, 75015 Paris. 45.30.08.79.

4/ ITINÉRAIRES - ÉVÉNEMENT - 122 avenue des Champs Élysées, 75008 Paris. 42.89.03.09.

5/ Maison de la Santé. 45.53.52.24.

6/ MAISON DES ARTS

7/ ÉCOLE DE VIE

 

KRISHNA

1/ "La Nouvelle Mayapura" - Domaine d'Oublaisse, 36600 Luçay-le-Male.

2/ L' "A.P.B." - L'Association Parisienne de BAKTI-YOGA et Culturelle.

Branche Française de l'International Society for Krishna Consciousness (ISKCON) - 31 rue du Docteur Jean Vaquier, 93160 Noisy-le-Grand.

3/ "L'Arc" - Associations pour la Rencontre des Cultures, 67 rue Perroult, 92200 Neuilly.

4/ "Les Nouveaux Sentiers" (Maison d'hôtes végétarienne)

- 2836, chemin des Vergers, 06620 Bar-sur-Loup. 93 42 54 95.

5/ "Éditions Bhativédanta" 40 rue Chalgrin, 75016 Paris.

 

MÉDITATION TRANSCENDANTALE

1/ Association de Méditation Transcendantale de Paris -

11 rue Étienne Marcel, 75001 Paris.

2/ Institut Meru France - 13 rue Étienne Marcel, 75001 Paris.

3/ Association pour la promotion d'une santé parfaite - 28 rue Franklin, 38100 Grenoble.

 

MISSION DE LA LUMIÈRE DIVINE : Association dissoute.

 

MOON

1/ A.U.C.M. (Association pour l'Unification du Christianisme Mondial) -

Château de Mauny, 76350 Grand-Couronne.

2/ Académie des Professeurs pour la Paix Mondiale - 11 rue Tounefort, 75005 Paris.

3/ C.A.R.P. - 9 rue de Pierrelais, 92140 Chatillon-sous-Bagneux.

4/ CAUSA - 9/11 rue de Chatillon, 75014 Paris.

5/ Croisade Internationale pour un Monde Vrai - Association Chrétienne Supra Confessionnelle.

6/ M.U.R.S. (Mouvement Universitaire pour la Révolution Spirituelle) - 22 rue d'Estienne d'Orves, 92260 Fontenay-aux-Roses.

7/ Rassemblement pour l'Unité des Chrétiens - 11 rue Git-le-Coeur, 75006 Paris.

8/ SOS Droits de l'Homme - 4 place André Malraux, 75001 Paris.

9/ New Era (New oecumenical Research Association) - 9 rue de Chatillon, 75014 Paris.

Moon Entreprises

1/ Christian BERNARD (Bijouterie) :

- ateliers : avenue Quebec, ZI Courteboeuf, 91940 Les Ulis ;

- commerce : 16 rue Portefoin, 75003 Paris, Stands Galeries Lafayette (Haussman et Montparnasse).

2/ Laboratoires Alpha-Oméga - 16 rue Ledru Rollin, 94100 Saint-Maur.

3/ Presses de Normandie - Château de Mauny, 76530 Grand-Couronne.

4/ Château de Bellinglise - 60157 Élincourt-Ste-Marguerite.

 

NOUVELLE ACROPOLE

1/ Association Nouvelle Acropole France - 5 rue Largillière, 75016 Paris.

2/ Espace Orphée - 68 rue Daguerre, 75014 Paris.

 

SAINT-ERME

1/ Société Internationale de Recherche Interdisciplinaire sur la Communication - Rue Haute, 02280 Saint-Erme.

2/ Société Internationale de Recherche Interdisciplinaire sur les Maladies - Rue Haute, 02820 Saint-Erme.

3/ Empirika (s.a.r.l.) - Rue Haute, 02820 Saint-Erme.

 

SCIENTOLOGIE

1/ Association ATELIERS 91 - 2 rue Tire-Barbe, 91510 Lardy.

2/ A.S.O.F.I.S. (Association pour la Sauvegarde et l'Orientation de la Famille, l'Individu, la Société) - 1 rue Leneveux, 75014 Paris.

3/ Association pour la Défense des Scientologues Français - 81 rue Saint-Maur, 75011 Paris.

4/ Association de l'Étude de la Nouvelle Foi - 26 rue Dautancourt, 75017 Paris.

5/ Celebrity Center - 69 rue Legendre, 75017 Paris Col-de-Croix, 88160 Le Thillot.

6/ Centre d'Aptitudes Avancées - 54 rue de Malte, 75011 Paris.

7/ Centre de Philosophie Appliquée - 2 rue Traversière, 91850 Brunoy.

8/ Collège International du Tiers Monde - 13 rue de la Mairie, 91850 Bouray-sur-Juine.

9/ Comité d'Action pour le Respect des Droits de la Défense - 11 rue de Panama, 75018 Paris.

10/ Comité Français des Scientologues contre la Discrimination - 25 rue de Levis, Paris

11/ Commission des Citoyens pour les Droits de l'Homme - 25 rue Custine, 75018 Paris.

12/ Création et Futur - 26 rue de Navarin, 75009 Paris.

13/ École de l'Acteur - 15 rue du Docteur Lebel, 94300 Vincennes.

14/ École de l'Éveil - 11 passage Courtois, 75011 Paris.

15/ École du Rythme - 22 rue du Pot de Fer, 75005 Paris.

16/ Espoir d'un Futur - 2 rue de l'Évangile, 75018 Paris.

17/ Fondation pour la Communication de la Culture Internationale - 15 avenue Victor-Hugo, 75016 Paris.

18/ G.A.M.E. (Groupe pour l'Amélioration des Méthodes d'Enseignement) - 11 rue du Général Blaise, 75011 Paris.

19/ IMPRO - 12 boulevard Bonne Nouvelle, 75002 Paris.

20/ LEADER - 1 place Rio de Janeiro, 75008 Paris.

21/ Ligue pour une Justice Honnête - 26 rue Dautancourt, 75017 Paris.

22/ NARCONON - 2 rue de l'Évangile, 75018 Paris.

Château Lagarde, 64400 Saint-Goin.

23/ SOCO (Coordinations sociales) - 11 rue du Général Blaise, 75011 Paris.

24/ Soutien pour un Environnement Sain - 16 rue Saint-Victor, 75005 Paris.

- Entreprises privées utilisant la marque déposée de la Scientologie

1/ Cabinet LEFEVRE - 13 bis rue Adrien Damalix, 94410 Saint-Maurice.

2/ CIBORG - 6 place d'Estienne d'Orves, 75009 Paris.

3/ DIACE Conseil, 5 place Charras, 92400 Courbevoie.

4/ Institut de l'Épargne Immobilière et Foncière - 31 boulevard Malesherbes, 75008 Paris.

5/ LEADER, 1 place Rio de Janeiro, 75008 Paris.

6/ Techniques et Économie de Bâtiment (T.E.B.) - 3 avenue Charles de Gaulle, 94475 Boissy-Saint-Léger.

- "Académie" de rattrapage scolaire utilisant les méthodes de Ron Hubbard

1/ Cours Michel BARBAS - 9 allée Thiellement, 93340 Le Raincy. Tél. 43.81.01.81 - 43.02.69.88. - 9 rue du Colonel Moll, 93600 Aulnay-sous-Bois. 48.79.08.50.

2/ Cours Emmanuel de BRIE - 16 rue du Bac, 75007 Paris. Tél. 42.96.32.00.

14 rue Tholozé, 75018 Paris. 42.52.48.36.

3/ Cours Irène CHARTRY - 27 rue de Douai, 75009 Paris. Tél. 42.80.07.37.

4/ Cours Madame POJOGA. Tél. 42.80.07.37.

5/ Bernard DIMANCHE - 6 pl. d'Estienne d'Orves, 75009 Paris.Tél. 48.74.73.98.

6/ Tél. 48.74.73.98.

7/ Tél. 43.84.89.66.

8/ Mademoiselle BOUBLIL - Tél. 47.70.41.10.

9/ Rue de Saussure, 75017 Paris. Tél. 42.27.08.43.

 

SOKA GAKKAI

1/ Association Nichiren Soshu Française - 64 rue du Lycée et 4 rue Raymond Gachelin, 92330 Sceaux.

2/ Soka Gakkai Internationale - 18 Schinama Nachi - Shin JU KU KU - Tokyo KA - Japon.

 

ANTHROPOSOPHIE : produits WELEDA

ZEN MACROBIOTIQUE : produits LIMA

THEOSOPHIE : produits SESAME


I.V.I.

Nom officiel : Invitation à la Vie Intense

 

A la page "Société", le mardi 21 février 1989, le journal "LA CROIX-L'ÉVÉNEMENT" traitait le cas d'IVI et introduisait son étude ainsi : "Sous l'anodine apparence "d'oeuvrer pour le développement spirituel et harmonieux de l'être humain", Invitation à la vie veut créer une religion nouvelle, une nouvelle médecine. Pour l'Église, c'est une secte."

Les sectes, on le sait, avancent masquées. Le 8 février, Radio Notre-Dame diffusait, dans le cadre de ses émissions de l'après-midi, l'interview d'une responsable de l'agence de pèlerinages Événement (Itinéraires) ; deux jours plus tard, la radio, dans un communiqué de son directeur Elie Maréchal, précisait ne pas vouloir "cautionner cet organisme et ses initiatives" à cause de ses liens avec IVI, (une association que l'Église ne reconnaît pas comme un de ses mouvements". Le 13 février, l'Unadfi (1), à son tour, soulignait que l'agence en question est la "couverture commerciale de la secte IVI" et stigmatisait les méthodes souterraines, habituelles aux sectes, utilisées pour abuser leurs interlocuteurs.

Secte, le mot est lancé. IVI, Invitation à la Vie, fondée en 1983 par Yvonne Trubert, une mère de famille de quatre enfants, est-elle une secte ? Le secrétariat de l'épiscopat publiait, en 1987, une note pour mettre en garde les catholiques français "contre les thèses réductrices et destructrices enseignées par le mouvement" qui comptait alors quelque 2.500 adeptes en France, présents sur plus de 50 diocèses. "Syncrétisme, confusionnisme, ésotérisme caractérisent son enseignement", précisait le texte. IVI ne se veut pas un mouvement religieux mais "humanitaire", il cite abondamment Dieu, le Christ et Marie ; il entretient donc largement la confusion. Car il emprunte également à des philosophies orientales, prenant à son compte, notamment, la théorie de la réincarnation.

"IVI est le point de ralliement qui reconstruit une pensée universelle, un état qui donne le pouvoir de guérir, de s'aimer et de procréer. C'est un monde nouveau qui est en train de s'implanter sur la terre... Inviter à la vie, c'est ce que le Christ et tous les prophètes ont aussi essayé d'apprendre à l'humanité, sans y réussir pour les raisons que vous savez" (et qui ne sont pas ici explicitées mais ont beaucoup à voir avec l'Église et son clergé coupables de bien des maux) : ces citations d'Y Trubert sont tirées de la revue du mouvement - Le Livre (avec une majuscule !) - dans son numéro de mars 1988, "IVI de A à Z". "Si le Christ revenait au XXe siècle, il serait obligé de créer un organisme comme Invitation à la Vie", lit-on un peu plus loin.

A la demande du P. Jacques Trouslard, délégué à la documentation sur les sectes, le P. Guilluy, professeur de philosophie honoraire à la faculté de Lille, et le P. Delzant, professeur de théologie à l'Institut catholique de Paris, ont disséqué l'enseignement de l'association (conférences de la fondatrice, bulletin...). Le diagnostic est sévère : "Les vagues références chrétiennes ont surtout comme fonction de faire croire à une proximité avec la tradition chrétienne dont on donnerait enfin le vrai sens", conclut notamment le second.

Sont utilisés, en effet, un vocabulaire, des citations bibliques, éventuellement des prières (Notre Père, Je vous salue Marie), des lieux (églises, pèlerinages...) cautions "catholiques" propres à égarer des chrétiens désireux de trouver un groupe chaleureux où l'on parle d'amour, d'un monde à venir merveilleux. Un monde d'harmonie.

Harmonie, un mot chef pour IVI, dont une autre mission est d'instaurer une médecine nouvelle. Là encore l'enseignement de la fondatrice, lors de séminaires de formation à Cros (Gard), et les témoignages sont accablants. Car à IVI, tout est guérissable, leucémie, sclérose en plaques, mongolisme... Avec des "harmonisations", sortes de passes accompagnées de prières, on est censé reconnecter les trois énergies, "le conscient, l'inconscient et le supraconscient" (leur déconnection est à la source de toutes les souffrances). "Yvonne Trubert a sûrement un pouvoir, elle sait faire passer des zonas, comme plein de gens à la campagne. Mais ce qui est criminel, c'est qu'elle ait empêché une de mes amies d'aller voir un médecin, alors qu'elle avait une tumeur au cerveau, témoigne Mme de Neyrieu, à Paris. Et puis qu'elle ait soi-disant appris à des tas de gens à soigner..."

Les critiques contre IVI touchent également à l'embrigadement de ses membres, notamment quand ils y prennent de plus en plus de responsabilités. Leurs activités sont multiples (sessions de formation, rencontres, pèlerinages en chaîne) et laissent peu de place à la réflexion personnelle, au retour sur soi. Là encore, les témoignages sur les ruptures avec les familles, entre les époux, sont nombreux. Pour un mouvement qui plaide l'harmonie, il est curieux de penser qu'un homme ou une femme en arrive à se séparer de son conjoint, de ses enfants, et trouve à l'intérieur de l'association l'"âme soeur" idéale, justifiant par la réincarnation cet abandon du premier conjoint qui expie ainsi les fautes d'une vie antérieure...

D.C.

 

 

NOËLLE, HARMONISATRICE

Un appartement clair au sixième étage d'un immeuble anonyme de Boulogne, en banlieue parisienne. Une simple plaque : association Invitation à la vie. Une cuisine, des chambres-salons aux tons pastel. Icônes et croix aux murs, ainsi que de curieux tableaux faits de coquillages. Dans le salon, Noëlle reçoit. Un peu à l'écart, chacun dans son coin comme dans une salle d'attente, un vieil homme au regard fixe et une dame pauvrement vêtue, comme absente. Noëlle s'adresse à un groupe de trois jeunes gens, dont un très pâle, affalé sur son fauteuil, qu'elle embrasse avant de le quitter. Écoute qui veut ...

Un malade du Sida et ses amis, me dira-t-elle. Sa responsabilité exacte dans l'association, elle ne veut pas la préciser. de même qu'elle refuse de répondre à la question de savoir si Yvonne Trubert, la présidente, a été effectivement reçue par le Pape, comme elle le dit parfois lors de ses conférences. Elle préférerait, en fait, ne pas répondre aux questions.

Noëlle, en tout cas, comme 7.000 à 8.000 personnes de par le monde, fait des "harmonisations". Car, à IVI, explique cette grande femme blonde, élégante, on ne soigne pas, on "harmonise les énergies". Et par là "tout se guérit", y compris cancer et Sida, car dès lors qu'on guérit l'âme, on vient à bout de tous les malaises. Mais, attention, il faut que chacun - l'harmonisateur comme l'harmonisé - ait la foi, "c'est un travail de foi à foi". Si cela ne marche pas, donc, c'est que l'un des deux manquait de foi!

Dire que tout se guérit à IVI, n'est-ce pas tromperie ? "Si on promet la guérison, réplique Noëlle, on a tort." Reste que, par la bouche à oreille, se retrouvent dans les centres de l'association bien des souffrants et des paumés, en quête d'espérance.

Noëlle, sans complexe, se définit comme une "catholique pratiquante accomplie". En revanche, dit-elle, Y Trubert n'a "aucune étiquette puisqu'elle rassemble les Églises et les remplit. Ici, j'ai vu prier des mahométans, des juifs, des non-croyants." Si on l'interroge sur l'ambiguïté d'utiliser des lieux de pèlerinages catholiques, elle se récrie : "Ils ne sont pas catholiques, il sont énergétiques." Et précise : "Le Christ est venu pour toutes les religions."

Dans les groupes de prière, "on récite chapelet et rosaire, Notre Père et Je vous salue Marie. Le masculin et le féminin. La Sainte Vierge apparaît partout dans le monde ; elle ne dit qu'une chose : priez, priez... Nous ne faisons rien d'autre".

Comment cette "catholique pratiquante accomplie" prend-elle les mises en garde de l'Église catholique ? "On gêne ; la preuve, c'est qu'on dit du mal de nous. On dérange parce qu'on sort des références, des étiquettes. Ça n'a aucune importance. Pendant ce temps, on s'approfondit..." Y Trubert, d'ailleurs, est partie pour quinze jours en Australie préparer de nouveaux "harmonisateurs".

IVI, conclut-elle, c'est un peu comme les Alcooliques anonymes. On se connaît tous par les prénoms. "Sauf qu'ici, on rassemble des malades de l'âme."

Dominique QUINIO

 

Commentaire

MAUVAISES RÉPONSES

Comment des hommes et des femmes, de bon niveau social et intellectuel, peuvent-ils se laisser séduire par l'enseignement syncrétique et parfois même simpliste d'une secte, voilà le mystère. Que des gens de formation scientifique, des médecins puissent entrer dans le discours médical d'Y. Trubert est également étonnant. Et pourtant, IVI recrute beaucoup de ses adeptes dans ces milieux.

Chacun, un jour ou l'autre, connaît en lui la faille qui le rend sensible aux appâts et aux arguments de ces mouvements. Nul n'est à l'abri de leur séduction qui joue sur la présentation angoissante d'un monde marchant vers sa fin et d'une solution "douce", harmonieuse pour les élus. Se dissimulant derrière le Christ, IVI abuse des chrétiens : ils ne voient pas les contradictions entre ses enseignements et la foi de leur Église. Une responsable du mouvement ne se déclare-t-elle pas "catholique pratiquante convaincue" ?

On peut accuser et dénoncer l'habilité des sectes, de leurs gourous. Mais ne faudrait-il pas, également, s'interroger sur les lacunes de la formation humaine et religieuse des adeptes. Sur les capacités des communautés humaines et chrétiennes à répondre à des besoins qui se croient satisfaits par la fréquentation d'un groupe chaleureux, omniprésent. La froideur ou l'échec d'un système médical qui, peut-être, ne prend pas suffisamment en compte la dimension humaine, psychologique des malades. Des paroisses trop peu accueillantes aux marginaux, aux gens en détresse.

La forme est éculée, mais les sectes ne sont-elles pas de mauvaises réponses à de bonnes questions ?

 

 

ARTICLE DU JOURNAL "LE MONDE" DU 12 MAI 1988 :

Dévotion et guérisons à Invitation à la vie

La consolatrice des affligés

Les couleurs sont bleu, rose, blanc, pastel. La grâce du décor est soulignée au mur par des angelots, des coquillages et des icônes. Tamisée par d'épais rideaux, la lumière du dehors ou celle des abat-jour laisse deviner, à travers les portes, les cloisons et les paravents, des fauteuils profonds, de lits et des divans moelleux.

Relaxation, harmonisation, sont les sésames d'invitation à la vie. Ses groupes de prière s'appellent aussi Semeur d'amour, Rose des vents, Graine d'univers, Chant de la terre, Étoile du matin, Aurore du Soleil ou Jaune d'or ... De 9 heures à 20 heures, les deux étages d'un immeuble, 29 rue des Peupliers à Boulogne-Billancourt, ne désemplissent pas.

Dans une ambiance de ruche, le fidèle est accueilli par de jeunes femmes, au sourire figé sur les lèvres. On s'embrasse, on s'enlace, "pour mieux faire passer l'énergie", dit une hôtesse. Il est dirigé dans l'une des chambres où se pratiquent les séances d'harmonisation. Au même moment, au fond d'un couloir, d'autres jeunes femmes récitent à mi-voix, inlassablement, chapelet en main, des Ave Maria.

Il est allongé, détendu. Ses yeux sont clos. Un châle couvre ses épaules. Le silence est total. L' "harmonisatrice" se concentre et prie à genoux. Puis, pendant une demi-heure ou plus, elle va effleurer, puis toucher, appuyant des deux mains les zones sensibles et énergétiques de son corps, appelées les "chakras" : le front, la poitrine, le plexus, le foie, le pancréas, la plante des pieds, etc.

La prière remplit la même fonction thérapeutique que l'harmonisation. Elle concentre et libère les énergies à travers tout le corps. L'"âme" du patient communique, pendant la séance, avec la personne qui harmonise : "A la fin, il peut avoir dans son champ de vision des croix, des couleurs, des arcs-en-ciel", dit l'une d'elles. "J'ai vu des hommes se mettre à pleurer", ajoute une autre.

Les patients d'Invitation à la vie (IVI) sont des malades plus ou moins gravement atteints - nombreuses dépressions, rhumatismes, migraines, cancers, scléroses en plaques, etc. - qui, après avoir essayé en vain les médecines douces, les magnétiseurs, les guérisseurs, les rebouteux, viennent ici chercher un ultime remède à leurs maux.

Rien ne distingue leur origine : ils sont secrétaires ou manutentionnaires, artisans ou hommes d'affaires, médecins ou enseignants, catholiques ou incroyants. Aujourd'hui, dans les couloirs d'IVI, on croise un "juriste" en noeud papillon, qui affirme "avoir scientifiquement découvert l'existence de Dieu". Puis un électronicien, professeur dans un lycée technique, qui, "après un long calvaire", dû à un traitement chirurgical de calculs dans une glande salivaire, vient chaque vendredi de province pour une séance d'harmonisation. Déjà, il se sent guéri. Il ne souffre plus et a retrouvé une élocution normale.

Une secte guérisseuse ? Yvonne Trubert, la maîtresse des lieux, est précédée d'une forte réputation de gourou ou de magicienne. Longue coiffure blonde, ensemble blanc, croix sur la poitrine, Yvonne est "un être de lumière aux cheveux d'or", "une belle figure de proue aux cheveux d'écume", écrit la littérature du mouvement. Ses mains sont jointes vers le bas, comme pour mieux capter les énergies du sol.

Vierge ou sorcière

"Ai-je l'air d'une sorcière grimpée sur son balai ?" demande-t-elle en ouvrant la porte. Elle connaît les préventions à son égard des associations antisectes et les mises en garde répétées des évêques français, qui l'accusent de confondre le christianisme et l'hindouisme (par la croyance en la réincarnation) (1). Elle est suspecte de "déviations" de la foi. Certains de ses fidèles ne la prennent-ils pas pour la réincarnation de la Vierge et même du Christ ?

Et pourtant, le développement d'IVI, l'association qu'elle a créée il y a cinq ans, est impressionnant. Elle compte sept centres d'accueil et de soins de malades à Paris et en province. Elle est présente dans une trentaine de pays et revendique plus de sept mille membres chargés de recevoir les patients. Yvonne est toujours entre deux avions, passe à la radio, à la télé (sauf en France), tient des conférences, organise des groupes de prière et des pèlerinages à Lourdes, à Lisieux, à Medjugorge, à Rome, au Portugal, en Pologne, en Colombie, au Mexique, au Brésil, etc. "Nos kilomètres à pied se comptent, dit-elle, par dizaines de chapelets"

Les âmes et les corps

Yvonne Trubert a passé la cinquantaine. Stricte éducation religieuse dans sa Bretagne natale. Elle vénère le "recteur" de sa paroisse à qui elle demande même de baptiser ses poupées ! A seize ans, on la tient pour morte à la suite d'une violente crise d'asthme. Elle en réchappe miraculeusement. Dès lors, elle a trouvé sa vocation

A son arrivée à Paris, elle travaille dans des ateliers de remaillage et de teinturerie. Déjà elle accueille chaque jour, par dizaines, des malades perdus, des gens seuls, au bout du rouleau. "Je me consolais, je guérissais les âmes", affirme-t-elle. Aux épouses stériles, elle dit : "Priez. Ce que l'homme ne peut pas faire, Dieu le fera." Et sa demande est exaucée.

Aujourd'hui encore, Yvonne Trubert reçoit chaque semaine des centaines de lettres et de coups de téléphone. Elle se dit obsédée par la souffrance des autres, les aide à mourir ou les guérit. La guérison des corps et la guérison des âmes, chez elle, vont de pair. Formé dans un "séminaire" à Cros (Bouches-du-Rhône), son entourage est principalement composé d'anciens malades et de convertis.

Elle se défend de vouloir faire du profit sur le malheur des gens et les échecs de la médecine. Jamais, assure-t-elle, IVI n'a détourné un malade de l'exercice courant de la médecine. Au contraire, Yvonne se flatte d'avoir de nombreuses relations dans le corps médical. Les "harmonisations" ne sont pas tarifées. Le personnel est bénévole.

Troublant ? Dangereux, dit Jacques Trouslard, prêtre délégué à la documentation sur les sectes, qui a rencontré, en quatre ans, cinq cents familles inquiètes des méthodes d'Yvonne Trubert.

L'"imposture" majeure qui lui est reprochée est de considérer toutes les maladies comme guérissables. Au cours du séminaire de Cros, elle disait par exemple en juin 1984 que "l'asthme est automatiquement guérissable à 100 % ... Par les soins avec vos mains, il n'y aura plus d'asthme. Adieu la cortisone." Même traitement pour les brûlures - garanti sans cicatrice - ou le zona, "simple à guérir sous vos mains, mais impossible pour le médecin". La leucémie : "Par les soins que vous saurez donner, dit Yvonne à ses praticiennes, vous arriverez à détruire le processus de la maladie. Les métastases s'envoleront sous vos doigts."

La petite Laurie a dix ans et habite une ville du midi de la France. Pour une maladie incurable, elle suit une cure de chimiothérapie. En désespoir de cause, sa mère consulte un centre IVI. Un jour, elle décide de n'adopter d'autre traitement, pour sa fille, que l'harmonisation et la prière et va se joindre à un pèlerinage de l'association en Turquie. Laurie meurt quelques jours après son retour, le 28 juillet 1986...

H. T.

 

 

POSITION DE L'ÉGLISE CATHOLIQUE

dans la Documentation Catholique du 5 avril 1987 n° 1937

FRANCE

Mise au point à propos du mouvement "Invitation à la vie"

Récemment, les membres d'un mouvement spirituel intitulé : "Invitation à la vie", s'étaient annoncés au sanctuaire de Pellevoisin où ils voulaient venir en pèlerinage.

Après une rapide enquête, l'archevêché de Bourges, consulté par les responsables du sanctuaire, a télégraphié aux organisateurs de bien vouloir s'abstenir. Ceux-ci ayant maintenu leur décision, ont trouvé les portes du sanctuaire fermées et ont dû se contenter de prier à l'église paroissiale.

Les raisons de ce refus épiscopal ayant pu échapper aux fidèles qui ont été témoins de l'incident ou qui en ont entendu parler, Mgr Plateau croit bon de publier la note ci-dessous, diffusée par le Secrétariat de l'épiscopat à tous les évêques de France pour information et mise en garde. (12 février 1987).

Il est urgent et nécessaire de mettre en garde les catholiques de France contre les thèses réductrices et destructrices de la foi enseignées par le mouvement "Invitation à la vie" (IVI). Ce groupe a été fondé en 1983 par Yvonne Trubert et rassemble actuellement environ 2.500 adeptes; il est implanté en France dans plus de 50 diocèses.

La doctrine d'IVI est, en effet, une véritable gnose en opposition radicale avec la foi chrétienne, constituée par un curieux amalgame de théories empruntées au christianisme, à l'hindouisme et à la bio-énergie.

Dieu est confondu avec l'énergie cosmique et le mystère de la Sainte Trinité assimilé aux triades anciennes. Les textes de l'Écriture sainte sont manipulés de façon malhonnête. La réincarnation est l'un des dogmes principaux. Les religions, l'Église catholique, les évêques, les prêtres sont vivement critiqués comme étant la cause principale des divisions de l'humanité. Par contre, le Pape est estimé. La prière est "une vibration cosmique", "une concentration d'énergie", envisagée sous sa valeur thérapeutique, personnelle, cosmique ou sociale. Les sacrements n'ont pas été institués par le Christ, mais on en reproduit les symboles (baptême, pénitence, eucharistie, confirmation, sacrement des malades). Enfin, en fonction d'une vision satanique et apocalyptique du monde, les membres initiés d'IVI "chassent les démons" par la pratique des exorcismes.

Bref, syncrétisme, confusionnisme, ésotérisme caractérisent l'enseignement religieux qui est dispensé par IVI et qui attire de nombreux catholiques, d'autant plus qu'on les invite à participer à des pèlerinages dans les sanctuaires catholiques et à prier dans les églises parisiennes.

N.B. - On peut noter que les principales associations de défense contre les manipulations mentales pratiquées dans les sectes : l'ADFI et le CCMM, ainsi que le livre de Mme Vernander : Des sectes diablement vôtres, publié par France Catholique-Ecclesia, classent le mouvement "Invitation à la vie" parmi les sectes.

Dans les Sectes et l'Église catholique, Éditions du Cerf, le P. Vernette mentionne "Invitation à la vie" comme une "gnose en fort développement", p. 104.

(La Vie catholique du Berry, 27 février).

De nombreuses familles se sont adressées à l'U.N.A.D.F.I. pour faire part de leur inquiétude concernant la nature et les conséquences d'une "nouvelle médecine", enseignée et pratiquée par Mme Yvonne Trubert, fondatrice du Mouvement "Invitation à la Vie" (I.V.I.).

 

 

YVONNE TRUBERT

FONDATRICE D'I.V.I.

guérit toutes les maladies

BULLES - N° 28 - 4e trimestre 1990

Quelques déclarations extraites de son enseignement lors d'un des séminaires qu'elle organise régulièrement à Cros (Gard).

 

"IL N'Y A PAS DE MALADIES INGUÉRISSABLES"

" Le zona

Il est simple à guérir pour nous et impossible pour les médecins. Le zona va se guérir sous vos mains en quelques séances, et en tout cas les premières brûlures tout de suite en 10 minutes... Au bout d'un quart d'heure, vous pourrez laisser votre main sur le zona, il ne sentira plus rien.

" Les brûlures

Chez les brûlés qu'on soigne, il n'y a jamais de cicatrices. Dans les plus grands hôpitaux de Paris, de Lyon, on se demande comment éviter la cicatrice des brûlés, car le duvet ne repousse pas et la peau très tendue et très brillante. Tel que vous saurez soigner les brûlés, non seulement la brûlure n'existera plus, il n'y aura plus de cicatrice, et le duvet repoussera comme auparavant.

" L'asthme

L'asthme est automatiquement guérissable à 100 %. Lorsque les gens ont des crises d'asthme, leur seul moyen est d'appeler le médecin : vous n'aurez pas à faire cela. Par les soins avec vos mains, il n'y aura plus d'asthme. Donc adieu la cortisone et tous les problèmes de ce genre.

" Les dialyses

J'ai soigné des dialysés et plus d'un. Il n'y a pas de médication. Si le malade n'a pas subi d'intervention, il faut s'acharner à faire un travail merveilleux : j'ai sauvé une amie comme cela, elle a maintenant ses reins qui fonctionnent.

" La sclérose en plaques

Vous arriverez non seulement à alléger les souffrances de ces paralysés, mais aussi à redonner une activité aux jambes ou aux bras.

Au niveau scientifique, la sclérose en plaques est pratiquement inguérissable... Mais de toutes façons, on stoppe la prolifération de cette maladie, on stoppe la maladie et il n'y a plus qu'à soigner les séquelles. Avec vos mains vous arrêtez la prolifération du mal : c'est déjà une victoire merveilleuse.

" La maladie de Parkinson

Les résultats, je peux vous le dire sont merveilleux : la tête arrête de bouger au bout de plusieurs mois, et toutes les oscillations diminuent d'intensité, et évidemment le patient retrouve un sommeil et puis la joie de vivre.

" Hernie discale et hernies

De toute façon il ne faut plus jamais se faire opérer d'une hernie discale. Si on donne des minéraux, et avec l'aide de nos soins, tout va disparaître.

" Le cancer

Nous allons comprendre comment naît le cancer et pourquoi il se guérit. Il est dramatique pour les médecins mais il est simple pour vous. Vous saurez guérir un cancer : voilà ce qu'il faut faire.

La leucémie : on ne donnera pas du mercure, mais donnez du fer, de l'ostéocynésine et par les soins que vous saurez faire, on arrive totalement à irriguer et à détruire la maladie, le processus de la maladie. Les métastases s'envoleront sous vos doigts. Vous n'avez pas à vous soucier comment. Ce que je peux vous dire, c'est qu'elles disparaîtront.

Le cancer des os : Donner du magnesium, de l'ostéocynésine et le miracle se poursuit : les trous qui sont en général dans le fémur ou dans les bras ou à la colonne vertébrale disparaissent, se recalcifient d'eux-mêmes dans un temps souvent record.

Le cancer des glandes : On ne donne rien pour les glandes, il n'y a pas de médication appropriée. Il faut d'abord soigner, et c'est avec vos mains et votre amour que vous apporterez la guérison totale et complète.

Tous les autres cancers, cancer du poumon, tous les cancers, se guérissent. Il n'y a pas de maladies inguérissables.

Vous pensez bien qu'une chimiothérapie ne remettra pas d'ordre, au contraire : c'est une destruction plus profonde. Les rayons X, pas davantage. On cerne le noyau, mais qu'est-ce qu'on fait ? On le brûle, mais vous croyez que les cellules renaissent là où le tissu est brûlé. Oui, elles renaîtront si vous travaillez, il suffit de prier et le miracle se fait.

 

Ainsi I.V.I. guérit et apprend à ses adeptes à guérir toutes les maladies. Des centres de soins, où l'on pratique la thérapeutique miraculeuse des "harmonisations" ont été créés en France (Paris, Lyon, Marseille, Avignon, Bergerac, Alès) et à l'étranger.

Homéopathie ? Étiopathie ? Ostéopathie ? Acupuncture ? Psychothérapie ? Magnétisme? Fluide d'un guérisseur ? Miracles d'un thaumaturge exorciseur ? De tout un peu, sans doute ! Tantôt, c'est la foi seule qui sauve, tantôt c'est la nouvelle médecine enseignée à I.V.I. : "La nouvelle médecine qu'on vous apprend aujourd'hui est la médecine de demain. Dans quelques années ... toute l'humanité sera soignée de cette façon-là".

 

Une médecine qui pourtant n'est pas infaillible

Il n'y a pas de maladies inguérissables ? Ce n'est sans doute pas l'avis de nombreuses personnes ou familles à qui l'on avait promis une guérison miraculeuse qui ne s'est jamais produite...

- ce cancer généralisé prétendu guéri alors que la malade est morte un mois après;

- cette vésicule biliaire guérie, alors que la patiente avait déjà été opérée ;

- cette petite leucémique de 13 ans que tout le monde allait "harmoniser" dans sa chambre à l'hôpital et qui est morte ;

- cette enfant hydrocéphale à qui l'on a dit qu'elle était guérie et qui n'a jamais cessé ses crises;

- cet insomniaque qui s'est fait soigner pendant un an sans autre résultat que la coquette somme versée à I.V.I. ;

- ce cancer du foie, soigné sur photo. La mort est survenue trois semaines plus tard ;

- ce cancer guéri, dont les examens médicaux révèlent la récidive ;

- cette cancéreuse qui se déplacera d'Australie à Mexico pour y être guérie et qui meurt 10 jours après ...

 

Des médecins sérieux, pratiquant aussi bien la médecine officielle que les médecines douces s'inquiètent de voir le groupe I.V.I. prendre "des responsabilités considérables dont les premières victimes risquent d'être ceux qui seraient suffisamment crédules pour ajouter foi à un 'enseignement' d'une pauvreté à ce point exemplaire". Ils dénoncent "le manque de sérieux dans l'analyse et le caractère mensonger des affirmations proposées".

Alors ... tromperie dangereuse et répréhensible ? Certainement pas, répond I.V.I. avec assurance dans la conclusion de son livre "Homme nouveau - Nouvelle médecine", à la page 91 : "Maintenant, de cette époque branchée sur chimie, biochimie et physique qu'a été le XXe siècle, nous passons au siècle de l'alchimie, c'est-à-dire de la transformation possible de toute matière par la seule énergie de l'amour".

 

Le mouvement "Invitation à la Vie" (IVI, 29 rue des Peupliers, F. 92100 Boulogne-Billancourt) a été fondé en 1983 par une bretonne, Yvonne TRUBERT. Il se réclame de 5.000 adhérents en France et 2.000 dans le reste du monde. Axant son action sur les secours aux malades et aux prisonniers, il fait l'objet d'une vive polémique.

Le Docteur Jacques BALMARY, médecin-expert auprès des tribunaux, parle de "divagation mentale". Le Dr. Bernard CATINA parle de "problèmes pour la santé publique" et de "charlatanisme" ; il fait appel aux pouvoirs publics. Une enquête de police a été ordonnée par le parquet de Versailles.

 

Localisation

IVI est présente dans une soixantaine de départements français. Des centres de soins où l'on pratique la "thérapeutique des harmonisations" sont installés à Paris, Lyon, Marseille, Avignon, Dijon, Bergerac, Alès. Près d'Alès (Gard), IVI a installé son séminaire d'initiation à Cros. IVI est aussi présente en Angleterre, Allemagne, Italie, Espagne, Belgique, Suisse, Grèce, Pays Bas, au Brésil, en Colombie, au Mexique, aux USA, en Algérie, en Afrique du Sud, en Australie, en Nouvelle Zélande, en Inde, en Thaïlande, et dans les départements français d'outre mer (Réunion, Guadeloupe).

 

 

MÉDIAS

 

LE SCRIPT DE L'ÉMISSION TÉLÉVISÉE

SUR "INVITATION A LA VIE"

Nous avons relaté dans notre précédent numéro (BUL.L.E.S. N° 19) les circonstances houleuses dans lesquelles s'était déroulée l'émission télévisée sur Antenne 2, le 7 juillet 1988, sous le titre justifié de L'emprise des sectes.

La séquence consacrée au groupe Invitation à la Vie Intense (I.V.I.) n'avait pu être diffusée mais le fut le lendemain 8 juillet. Nous donnons ici le script intégral de ce reportage.

 

Invitation à la Vie

Reportage réalisé par René Lemaire et Michel Giannoulatos

27, 28, 29 mai 1988 - Nous sommes à Cros, près d'Alès, dans le Gard, où Yvonne Trubert, fondatrice du groupe "Invitation à la Vie Intense" (I.V.I.), anime comme chaque mois un séminaire initiatique. Cent cinquante adeptes sont rassemblés dans l'église de Cros. Yvonne Trubert préside la célébration qui se compose de prières (Notre Père, Je vous salue Marie) et de cantiques.

 

Les pratiques religieuses d'I.V.I. - Prières et rites

Notre Père qui es aux cieux,

Que ton nom soit sanctifié,

Que ton règne arrive...

Yvonne Trubert, 56 ans, fondatrice d'"Invitation à la Vie".

On prie pendant des heures, à I.V.I. Yvonne célèbre une messe et bénit même les "Ivistes" qui se marient :

- YVONNE TRUBERT : Alors, Francis et Isabelle, Alain et Espérance, soyez unis devant Dieu et les hommes, devant nous tous. Et je ne dis pas pour le meilleur et pour le pire, je dis pour le bonheur éternel.

On prie à I.V.I. pouces en croix et index pointés vers le sol. (Chants) ; à I.V.I., on prêche l'amour mais on baigne en permanence dans un climat mystique proche de la transe. (Les larmes coulent sur les visages).

Sous la bannière d'Yvonne, les crises de nerfs sont autant de manifestations du démon. Ses disciples s'exorcisent entre eux, par ce geste des trois doigts, trois fois répétés. Ils l'accomplissent aussi tous les dimanches dans l'église de leur paroisse "polluée" par le clergé catholique

 

Les pratiques médicales - Les harmonisations

On assiste ensuite à une consultation médicale. Yvonne Trubert reçoit des parents qui lui présentent, pour qu'elle la guérisse, leur petite fille atteinte de nanisme.

- YVONNE TRUBERT : (s'adressant à la petite fille) : On ne veut pas, mademoiselle, hein, on ne veut pas vieillir. On veut rester le petit bébé à sa maman.

- RENÉ LEMAIRE : On vient consulter Yvonne Trubert pour d'autres types de détresse, comme les parents de cette enfant atteinte de nanisme.

- YVONNE TRUBERT : Vous allez voir, son développement va se faire très rapidement. Il faut des "harmonisations", que vous voyiez un médecin homéopathe...

 

La séance d'harmonisation

Voyante, rue Michel-Ange, à Paris dans le 16e arrondissement, après avoir géré une boutique de remmaillage dans le 11e, Yvonne Trubert a inventé l'harmonisation d'énergie. Elle l'enseigne à ses disciples au cours de séminaires de deux jours facturés à 750 francs.

"L'harmonisation est un acte sacré", déclare alors Yvonne Trubert qui va procéder à une séance d'harmonisation sur une adepte d'I.V.I. allongée devant tous les participants du séminaire.

- YVONNE TRUBERT : On va donc parler à l'âme C'est dans un geste doux. On commence par le visage. Alors, elle va sortir du corps pour se laisser caresser. Et c'est sublime. Ses chakras vont s'ouvrir, comme des pétales, et ils vont se mettre à tourner en spirales, toujours dans le sens d'une aiguille d'une montre, dans le sens du lever au coucher du soleil. Car la terre, elle, tourne dans l'autre sens, mais les chakras, eux, tournent dans le sens de la vie. Et là commencera véritablement le soin.

On assiste à la démonstration de la pratique de l'harmonisation. Y. Trubert effectue des gestes qui ressemblent à des passes magnétiques ou à des massages, en caressant le visage, avec ses mains, en allant du menton aux oreilles, des lèvres et des narines aux oreilles, puis en faisant de grands cercles sur la joue. Ensuite, avec le majeur et l'annulaire, elle effleure les chakras pour les ouvrir et les relier entre eux, en accomplissant de grands cercles.

Toutefois, Y. Trubert ne prononce pas à haute et intelligible voix les paroles rituelles : "Détendez-vous, relaxez-vous, laissez votre corps s'harmoniser et vos cellules renaître, gardez la joie de vivre, baignez dans la lumière divine". Pourquoi ce silence ?

- RENÉ LEMAIRE : L'harmonisation est en fait un rite d'exorcisme qui s'accomplit en récitant mentalement : "Au nom du Père, du Fils et de l'Esprit-Saint. Va-t-en maladie ! Va-t-en Satan, je te chasse et retourne aux enfers. Satan, va-t-en, rentre aux enfers".

Yvonne Trubert émet ensuite trois souffles sonores sur le plexus solaire en disant trois fois : "Que le souffle divin te guérisse et te purifie à tout jamais : c'est le souffle divin".

- YVONNE TRUBERT : Voyez que c'est simple ! (Rires de l'assemblée).

 

Qui sont les adeptes d'I.V.I. ?

Nous sommes à Cros, à quelques kilomètres de Nîmes. Ici, les vedettes du show-bise, des diplomates, des cadres de grandes entreprises, des grands noms des medias et même des officiers de haut rang viennent par dizaines apprendre les secrets de l'harmonisation.

Les stages ont lieu dans la propriété de Mme Irène de Laroyère de Ramel, car Yvonne a beaucoup de relations. Il est vrai qu'il faut des moyens pour suivre tous les pèlerinages d'I.V.I. (1) qui les organise et qui sont gérés par le fils de Mme Trubert. Les tarifs qu'elle pratique dépassent largement les barèmes habituels. "Invitation à la Vie" s'implante beaucoup dans les professions libérales où les contacts avec le public favorisent le recrutement de nouveaux adeptes.

 

Témoignage du Dr Pierre Nicolo, chirurgien, membre d'I.V.I.

- Dr NICOLO : Dans ma pratique, je reçois, notamment beaucoup de brûlés, beaucoup d'enfants brûlés et j'ai pu voir les résultats des pratiques d'harmonisation d'énergie sur ces brûlés, avec des résultats qui sont tout à fait étonnants, au niveau de la rapidité et de la cicatrisation. Lorsque j'ai à m'occuper des brûlés, pendant une certaine période, il va falloir lui faire des pansements, avant d'envisager de faire des greffes. Si, en traitement adjuvant à ces pansements, j'utilise une technique qui me permet d'éviter de faire des greffes, c'est tout bénéfice pour ces patients, sans qu'il en résulte aucun dommage et aucun risque particulier pour eux.

- RENÉ LEMAIRE : Mais les harmonisations ont-elles vraiment un effet sur les maladies aussi graves que le cancer, comme l'affirme Yvonne Trubert dans des cassettes diffusées par I.V.I. et dans le livre qu'elle a écrit avec des médecins "ivistes" : "Hommes nouveaux - Nouvelle médecine" ?

- YVONNE TRUBERT : Pour le cancer des os, là, vous ne donnez presque rien : simplement du magnésium en oligo, une ampoule, et toujours le fixateur de calcium, et le miracle se poursuit ; les trous qui sont en général dans le fémur ou bien dans les bras ou à la colonne vertébrale disparaissent d'eux-mêmes, dans un temps souvent record. Donc, vous n'avez pas à vous soucier comment l'os va se refaire. Ne vous souciez pas. Dieu y pourvoit. Et il sait très bien comment faire". (Cassette audiodiffusée aux membres d'I.V.I. - 1984).

 

Témoignage d'une mère indignée, ex-adepte d'I.V.I.

MADAME G. : J'ai une fille hydrocéphale. L'hydrocéphalie, c'est un excès d'eau dans la boîte crânienne. Je lui (à Yvonne Trubert) ai demandé : "Est-ce que vous pouvez faire quelque chose pour ma fille ?". Elle m'a répondu : "Je ne pourrai peut-être pas la guérir mais je pourrai au moins soulager ses maux de tête". Elle lui a fait ce qu'on appelle une "harmonisation", c'est-à-dire, moi j'appelle ça du magnétisme. Elle s'est tournée vers moi et elle m'a dit : "Voilà, c'est fini, elle est guérie". Alors j'ai dit : "Elle est guérie de l'épilepsie, mais pas guérie de l'hydrocéphalie". "Mais enfin, puisque je vous dis qu'elle est guérie", me répond Yvonne Trubert et elle fait relever ma fille. "Vous pouvez arrêter dès ce soir tous les médicaments", me dit-elle. "Tous ? pas tous quand même ?", demandai-je. "Si, si, si, vous pouvez arrêter complètement". J'ai arrêté les médicaments le soir même, je tiens à le dire, parce que c'est un peu énorme, sans prévenir le médecin, sans rien, et le 30 décembre, donc une semaine après, ma fille tombait dans le coma".

- RENÉ LEMAIRE : Et pourtant, Yvonne Trubert l'affirme, l'harmonisation qu'elle pratique aussi sur photo ne s'occupe que de l'âme.

- YVONNE TRUBERT : C'est de remettre en harmonie, comme le nom l'indique, le corps physique et cette âme qui est à l'intérieur de l'homme. Et l'harmonisation recrée le circuit d'énergie qui permet une stabilisation, de retrouver une paix en l'homme, de retrouver une paix en soi, et à partir de ce moment-là, le médecin peut agir efficacement avec toutes les médications qui doivent être données pour le corps.

 

Notes:

* Unadfi (union nationale des associations de défense des familles et de l'individu), 4 rue Fléchier, 75009, et sa revue Bulles. A noter que le Centre ROger Ikor, CCMM (Centre de documentation, d'éducation et d'action contre les manipulations mentales) a également publié dans sa revue Sectes des articles sur IVI (19 rue Turgot, 75009 Paris).

* La Documentation catholique, avril 1987.

* Agence de voyages "Evénements" (Itinéraire), 122 avenue des Champs Elysées, 75008 Paris - Tél. (1) 42 89 03 09.

 

DEPÔT LEGAL - IMPRIME PAR NOS SOINS